Casino#hyperFrais (Lons) dans la liste des magasins vendus

Les salariés sont très inquiets de l’annonce officielle de leur probable passage sous pavillon Intermarché.

0
1579
Photo d'archives.

« Les larmes n’ont pas fini de couler. » Les employés attendaient que leur groupe Casino, en difficultés financières, leur annonce officiellement la vente des magasins. « Le manque de considération est intolérable. » Après un comité central exceptionnel, les salariés de Lons ont appris la nouvelle de leur changement d’enseigne au cours de l’année, lundi 12 juin, à 13 h. Un projet d’acquisition par le groupement les Mousquetaires est en cours. 119 magasins devraient passer sous pavillon Intermarché, actuel troisième acteur de la distribution alimentaire en France. Lons-le-Saunier est concerné dès cette année, tout comme Besançon, Chalon-sur-Saône, Fontaine-les-Dijon, Dijon Clemenceau, Pontarlier… Une vraie « déception ». Le groupe étant indépendant, les salariés s’inquiètent de perdre leur travail et « a minima » leurs conditions de travail.
Sans attendre, l’Unsa Casino avait déjà mis en ligne une pétition pour sauver ce groupe vieux de 125 ans, « Non à la vente à la découpe de toutes les entreprises et établissements du groupe ». « Nous demandons urgemment l’appui du gouvernement pour sauver le groupe Casino et tous les emplois. Nous demandons l’appui du gouvernement pour trouver un repreneur sérieux qui écrira avec nous la nouvelle histoire de ce groupe au potentiel aujourd’hui sous-exploité. »
Lons-le-Saunier ayant déjà un Intermarché, si l’autorité de la concurrence valide la vente, que se passera-t-il ? Son directeur, Ludovic Paget, ne souhaite pas s’exprimer pour le moment.