Benoît Bordat se félicite des « annonces claires et fortes » pour la rentrée

0
572
Benoit Bordat se réjouit de l'annonce faite par le groupe Arquus.

Après le récent discours de Gabriel Attal, le député de Côte d’Or a salué « des propos clairs, nécessaires et attendus ».
Il détaille :
« La lutte contre le harcèlement scolaire devient enfin une priorité avec désormais la décision de faire quitter l’élève harceleur de l’établissement et non plus l’élève harcelé. C’est d’abord à la victime qu’il faut penser dans pareille situation.
Parce que les bases du savoir lire, écrire et compter, s’effritent année après année, le soutien au français avec notamment 2 heures de lecture en CP chaque jour va dans le bon sens ».

« J’approuve totalement la décision d’interdire l’abaya dès cette rentrée scolaire »

Et de poursuivre :
« Quant aux principes de respect de la laïcité dans nos écoles, j’approuve totalement la décision d’interdire l’abaya dès cette rentrée scolaire et ainsi d’appliquer avec force et vigueur, la loi de 2004. Aucun vêtement d’appartenance religieuse ne peut être toléré dans les écoles publiques !
Il en va de la stabilité du pacte républicain et de la nécessaire clarté attendue par les directeurs d’établissements et le corps enseignant pour faire appliquer les directives. En dehors de quelques élus de la NUPES et de la France Insoumise, je suis satisfait de voir qu’une grande majorité des formations politiques françaises saluent cette décision.
A l’aube de cette rentrée scolaire 2023, j’apporte tout mon soutien à la communauté éducative.
Nous devons faire bloc à leurs côtés, dans leurs difficultés du quotidien. Nous devons les
entendre et les encourager. Il en va de l’avenir des futurs citoyens de notre pays ».
Dont acte.