Auxonne : premiers vœux « en présentiel » pour Jacques-François Coiquil

La traditionnelle cérémonie a fait office de bilan de mi-mandat. Elle a aussi permis de dévoiler les principaux événements de 2023. Détails et explications.

0
298

Comme l’indiquait le premier magistrat dès les premiers mots de sa brève allocution, l’exercice de présentation des vœux « ouvert à tous » était une première pour la municipalité auxonnaise. Elle s’est déroulée samedi matin en salle événementielle l’Empire devant une assistance fournie.
L’occasion à près de trois ans de son arrivée aux affaires, de revenir sur les points essentiels de son action et les projets à venir.
Le contexte national et international plombé par la crise du Covid et celle de la guerre en Ukraine, sont deux obstacles supplémentaires de part les restrictions budgétaires qu’elles imposent mais n’éloignera pas l’équipe municipale du cap fixé.
« Nous pourrions choisir la facilité et arrêter tout investissement, mais ce n’est pas notre choix : nous poursuivrons sans utiliser le levier de l’impôt. C’est notre engagement ».

Attractivité

Concernant le projet politique, il pourrait se résumer en un seul mot : attractivité.
« Attractivité démographique, attractivité économie et commerciale, attractivité touristique » précisait Jacques-François Coiquil.
L’occasion d’évoquer le projet phare de la mandature : la revitalisation du centre-ville.
« Ce projet de revitalisation nous a paru cohérent. Pour ce faire, il ne suffisait pas d’une simple rénovation de rue, mais un projet global alliant travaux et réglementation ».
Faisant ainsi référence à la nouvelle politique de stationnement destinée à « permettre une meilleure fluidité des véhicule, tout en maintenant sa gratuité ».
Avec comme autres objectifs visés « d’accueillir de nouvelles familles en centre-ville, et que les Auxonnais et Auxonnaises se réapproprient la ville pendant les moments festifs ».
« C’est la raison pour laquelle nous avons mis en place différentes animations comme les marchés dominicaux, les marchés nocturnes (en continuité), les jeudis animés. Animations qui auront encore plus de places dans nos rues rénovées » se félicitait l’élu.
Un mot aussi sur le cinéma, qui vient de battre un nouveau record d’affluence avec 15 877 entrée en 2022. Soit 4 000 de plus qu’en 2019.

Travaux, services publics, boutique éphémère…

Si la première tranche vient tout juste de s’achever, 2023 verra débuter la deuxième tranche de travaux avec le parking de l’Hôtel de Ville, le Boulevard Pasteur et la sécurisations des entrées de ville mais aussi et surtout la rénovation de la piscine municipale. Se poursuivra aussi la médiathèque.
Le maire évoquait aussi la présence des services publics (Trésorerie, Protection Maternelle et Infantile, Planning Familial). Et bien évidemment le maintien de l’offre locale de soins grâce au Centre Hospitalier devenu « Hôpital de Proximité » ainsi que la présence du cabinet de médecine générale au cœur duquel exerce deux médecins, sans oublier l’installation des permanences de week-end de SOS Médecin.
Grande nouveauté cette année, alors que le voisin dolois s’y employait déjà depuis de nombreuses années, Auxonne verra ouvrir sa première boutique éphémère « afin de donner un élan à des porteurs de projet et de faciliter l’installation de nouveaux commerces ».
« C’est en étant tous acteurs de cette redynamisation commerciale que nous y arriverons » commentait le maire. Avant de rendre hommage aux associations culturelles et sportives « qui font battre le cœur des petits et grands, sont créatrices de lien sociaux et dont les manifestations font rayonner notre ville ».

Une manifestation d’envergure les 12,13 et 14 avril

« Se recentrer, tel est notre devoir aujourd’hui. Le contexte international, social et économique nous y oblige. C’est revenir à l’essentiel, ce qui nous définit, ce qui nous construit : nos valeurs, le vivre ensemble, notre patrimoine, nos enfants.
Nous nous devons de continuer à réparer notre ville mais nous allons surtout revoir nos investissements dans un cadre de la sobriété énergétique. Investir aujourd’hui en rénovation énergétique c’est agir pour dépenser moins et mieux investir demain. Faisons en sorte que nous ne soyons plus otages des crises de demain » observait le maire, lequel en profitait pour évoquer le projet de champ de panneaux photovoltaïques situé près de la déchetterie.
Avant de conclure sur une note plus légère, passant en revue les différents événements culturels ou sportifs à venir comme le bal de la reine, le bal du carnaval et son défilé, l’Electrosaône, le forum des associations, le triathlon…
Mention spéciale pour la signature officielle du label ville impériale, les 12, 13 et 14 avril, avec un grand rassemblement de près de 300 reconstitueurs qui se mettra en place autour du Château sous forme d’un bivouac de l’époque Napoléonienne. Des conférences auront lieu au cinéma, une grande soirée Impériale avec repas se déroulera le samedi soir dans la salle évènementielle et le dimanche matin un grand défilé en centre-ville clôturera les festivités.

 

Une assistance fournie.