Arbois : Canehan égaye les murs de l’ancienne gendarmerie avant sa destruction

0
89

La ville d’Arbois, dans le cadre de sa politique culturelle, a laissé « carte blanche » à Canehan, jeune graffeur arboisien. L’artiste a ainsi paré de belles couleurs les murs de l’ancienne gendarmerie. Compte tenu de la prochaine requalification du site et de la destruction prochaine de ce bâtiment, la fresque de Canehan est une œuvre éphémère.

Qui est Canehan ?

De son vrai nom, Ethann Deroze, ce jeune arboisien est actuellement étudiant en école de commerce à Reims. Sa passion pour le graff est née en 2015 mais s’est vraiment concrétisée à partir de 2019. Après des séjours en Angleterre, en Italie où il a rencontré des artistes et a beaucoup appris sur cet art de la rue, il commence à réaliser des fresques en collaboration avec les mairies, les particuliers … et ses projets sont de plus en plus imposants.
« Je m’inspire de Joan Miró, de Vassily Kandinsky, beaucoup aussi de l’abstraction géométrique. Faire différentes formes géométriques et laisser la place à l’interprétation de chacun, c’est vraiment ce qui me plait ».

Son objectif

« Graffitti-artist ne sera pas mon métier, confie-t-il, c’est un hobby. Mon but premier c’est vraiment d’échanger et de transmettre. J’aime énormément l’art classique mais j’ai l’impression qu’aujourd’hui les jeunes visitent de moins en moins les musées. L’art de la rue par contre, on ne peut y échapper. Dès que l’occasion se présente, j’explique aux jeunes que l’on peut trouver des fresques aussi dans les musées, au même titre que des œuvres de grands maîtres ».
Une démarche louable et singulière.