40 parcelles de jardins familiaux bientôt disponibles

0
417

Depuis la fin novembre les jardiniers du Val de Cuisance ont commencé les travaux des futurs jardins de l’Ethole à Arbois. Sur la parcelle de 12 000 m² mise à sa disposition par la CC APS Cœur du Jura, l’association proposera 40 parcelles de jardins familiaux.

Les conditions d’obtention d’une parcelle

Les candidats jardiniers doivent résider sur l’une des 66 communes de la CC APS Cœur du Jura et devenir adhérents de l’association. Ils doivent également s’acquitter de la location annuelle (50 à 75 €), signer le règlement intérieur de l’association et enfin fournir une attestation d’assurance. Ils  s’engagent également à jardiner dans le respect de l’environnement (pas de pesticides, ni désherbants, ni insecticides, ni engrais chimiques …°Chaque jardinier peut développer sur sa parcelle les légumes de son choix, (y compris des cultures pérennes comme des arbustes à petits fruits, asperges …) et installer une serre s’il le souhaite.
Une clé est remise à chaque jardinier, afin d’accéder librement à son jardin.

Contact 06.81.24.79.82.  ou 06.08.06.19.70. Premières parcelles disponibles en décembre.

Les services apportés par l’association

En premier lieu un terrain clos et sécurisé avec un cabanon à outils pour dix parcelles. De l’eau à volonté grâce à une pompe alimentée par énergie solaire avec un point d’eau pour 4 jardins, des composteurs et un espace de stockage de fumier, compost … Les adhérents bénéficient également du groupement d’achat pour les semences, plants … et reçoivent le bulletin mensuel de l’association avec conseils et astuces de jardinage. La pompe photovoltaïque sera installée en juin, une pompe à moteur thermique sera utilisée en attendant. Par la suite seront aménagés : un espace convivial avec tables de pique-nique et barbecue, un espace pour les enfants, un verger collectif.

Des activités communes

Une zone sera dédiée à la culture des courges en vue de la traditionnelle fête de la courge. Un rucher sera installé, le miel étant distribué aux adhérents. Enfin une zone humide sera réservée aux plantes mellifères.

Coût de cette première tranche de travaux : 20 000 €.  Financé par le Plan de relance de l’État (8000 €), la région Bourgogne Franche Comté et l’association.