Après deux ans de mandat, Jacques-François Coiquil dresse un premier bilan

"La revitalisation du centre-bourg est un vaste projet qui comprend à la fois la requalification des rues principales du centre-ville mais aussi une véritable rénovation immobilière afin de créer un habitat digne".

0
346
Voilà déjà deux ans, que Jacques-François Coiquil est aux affaires de la Ville d'Auxonne.

Jacques-François Coiquil, voilà bientôt près de deux ans que vous avez été élu maire d’Auxonne. Que retenez-vous essentiellement de cette vingtaine de mois passés à la tête de l’exécutif ?
Nous avons commencé par prendre en main les projets engagés par l’ancienne majorité. Nous les avons décortiqués et mis en place des actions correctrices afin que ceux-ci correspondent à l’ambition que nous avons pour notre ville. La revitalisation du centre-bourg est un vaste projet qui comprend à la fois la requalification des rues principales du centre-ville mais aussi une véritable rénovation immobilière afin de créer un habitat digne. Pour cela il nous fallait poser des bases solides dans la règlementation touchant à l’urbanisme. C’est pourquoi nous avons transformé la ZPPAUP en AVAP pour aboutir à un SPR qui a pour objectif de facilité et simplifier les démarches administratives pour permettre une rénovation globale de l’habitat.
A cela nous avons ajouté un ensemble d’outils qui nous permettent de contrôler l’habitat et d’accompagner nos administrés dans la rénovation de leurs biens.
Nous avons aussi pris le temps de nous poser sur le projet de médiathèque afin que celui-ci soit un service innovant pour l’ensemble des habitants. Un lieu de connaissance, de transmission de savoir et ludique avec des outils à la pointe de la technologie. Ce sera un lieu de vie et de passage incontournable pour toutes les générations.

Qu’en est il de l’évolution des travaux de requalification de la Grande Rue, dont la première réunion publique s’est récemment déroulée ?
Les travaux ont débuté le 7 mars et vont s’échelonner pour une première phase jusqu’à la fin du mois de septembre. Ce sera une réalisation par tronçons réalisés chaque semaine afin de permettre le moins de gêne possible aux riverains et aux commerçants.
Nous allons créer un espace partagé entre voitures piétons et cyclistes, arboré avec la présence de mobilier urbain incitant à la flânerie et à la découverte de nos commerces.
Il nous faut créer l’envie de venir se balader en centre-ville. C’est un gage de fréquentation pour nos commerces de proximité.

Vous allez entrer dans la seconde phase du mandat. Quels sont les principaux projets qu’il vous reste à accomplir, et quels moyens ambitionnez-vous d’y consacrer ?
Pendant que nos premières réalisations se finalisent, nous avons entamé plusieurs nouveaux projets.
La rénovation de la piscine municipale, le musée, le tiers lieu, aires de jeux… C’est environ 12 millions d’euros qui sont consacré aux différents projets mis en place. L’objectif est de redonner de l’attractivité à notre ville. Pour cela il nous faut à la fois la réparer et l’ouvrir vers l’extérieur.
La reconnaissance de notre ville par le label des « Villes Impériales »  est une belle reconnaissance de notre patrimoine commun. C’est une magnifique vitrine nous permettant de faire connaître Auxonne au-delà de nos frontières départementales. L’enjeu est de taille tant pour le développement touristique que pour l’attractivité commerciale.

Avez-vous un dernier message à faire passer à nos lecteurs ?
Pour les habitants d’Auxonne, soyez assurés que nous réparons notre ville et que l’objectif est de prendre le temps de bien le faire. Auxonne et l’ensemble de ses différents quartiers et hameaux.
Pour les autres, venez découvrir ou redécouvrir notre ville. Elle change, elle commence à bouger, elle reprend de la vigueur, et c’est une ville où il fait bon vivre.