Triangle d’Or. Abergement-le-Grand : savez-vous planter ?

0
344
Habitants de la commune, membres de LPO et de Jura Nature Environnement.

Des arbres et arbustes. Près de 30 personnes de la commune, de la Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO) et de Jura Nature Environnement ont bravé le brouillard et la boue samedi dernier pour planter 180 m de haies, arbres et arbustes.
« Abergement a fait partie des 8 communes qui ont fait un atlas de la biodiversité communal au sein de la CCAPS, souligne Jean-Baptiste Baud, maire de la commune. Les statistiques nous ont montré qu’entre 1952 et 2017 nous avons perdu 2 km de haies (bocage) et 13 ha de surface de vergers. Ce qui nous a amenés à signer une convention avec la LPO pour la protection de la chouette chevêche depuis 2019 et dans ce cadre-là on replante des haies, des fruitiers. Et la plantation aujourd’hui est la concrétisation d’un projet qui murit depuis 3-4 ans. »

Une diversité forte

Cyrielle Bannwarth, de la LPO explique : « aujourd’hui on plante des haies champêtres et on a choisi exclusivement des variétés locales (merisier, chêne sessile, pommier sauvage, tilleul, noyer). Les arbres sont plantés tous les 5 m et en intercalaire tous les mètres on a des arbustes (aubépine monogyne, troène, fusain d’Europe, églantier, nerprun purgatif). L’objectif est d’avoir une diversité assez forte ce qui permet aussi d’avoir une ressource alimentaire échelonnée dans le temps pour la faune. Mais ces haies auront aussi d’autres fonctions : être des sites potentiels de reproduction pour certaines espèces, d’abris, de gites, des corridors de déplacements sachant que certaines espèces notamment les espèces à déplacement terrestre vont les suivre de manière préférentielle. »