700 Jurassiens manifestent

Syndicats, associations et forces politiques veulent imposer des changements face à l’urgence sociale et écologique.

0
76
Ils étaient 320 à Lons, 320 à Dole et 60 à Saint-Claude.

CGT et FSU ont fait une déclaration commune lors de la manifestation organisée à Lons, jeudi 29 septembre. « De nombreux salariés alertent sur la faiblesse des salaires, des retraites, des minimas sociaux, à l’image de ceux de l’entreprise Président. Cette mobilisation syndicale est une première étape pour demander l’augmentation des salaires, des retraites, du Smic à 2 000 euros brut, une vraie revalorisation du point d’indice pour les fonctionnaires, la retraite à 60 ans, la baisse de la TVA à 5,5 % sur les produits de première nécessité… »

Les animateurs en colère

Les employés de l’animation ont dit leur colère : manque de personnel qualifié, problème des horaires découpés, manque de reconnaissance et notamment durant la crise Covid… « Les collectivités évincent les associations populaires pour des gains financiers, ont-ils dénoncé. Les agents embauchés par des communes et communautés de communes sont souvent des agents polyvalents qui s’occupent des enfants mais aussi du ménage. »
Sur l’énergie, Pascal Jeanmougin a fait part de son inquiétude : « Des milliers de familles vont devoir choisir cet hiver entre se chauffer et se nourrir ».
Ils étaient 320 à Lons, 320 à Dole et 60 à Saint-Claude à répondre à l’appel d’un collectif constitué d’associations, de partis et de syndicats.