Auxonne : la fête de la discorde…

0
449
Le maire, Jacques-François Coiquil et les élus concernés regrettent cette situation discordante.

Mardi dernier, le Maire d’Auxonne et son premier Adjoint ont rencontré des forains, en
présence du représentant du Préfet, dans le cadre d’une nouvelle médiation.
Malgré la volonté réaffirmée de la municipalité de conserver une fête foraine à Auxonne à l’occasion de la traditionnelle Foire d’automne et deux alternatives proposées pour l’installation des manèges, aucune solution n’a été acceptée.

Des échanges tumultueux

« Le comportement des individus qui se sont violemment introduits dans la mairie ce même jour n’a absolument pas illustré le mouvement de protestation « civique et pacifique » revendiqué par les forains. Chaque événement génère un coût pour la commune et donc pour ses habitants. La préparation de la fête foraine demande la mobilisation des agents de la ville avant, pendant et après l’événement, avec la remise en état de la place d’Armes et du parking de l’Hôtel de Ville. Chaque édition peut aussi engendrer plus ou moins de dégâts sur la voirie, le mobilier urbain, les végétaux, etc., à la charge de la ville. Sans compter le coût des énergies quand elles ne peuvent pas être facturées.  Sur ce point, la ville enregistre chaque année des plaintes de riverains ou de professionnels » explique la municipalité.

La désimperméabilisation du parking empêche les manèges de s’y installer

Concernant les travaux sur le parking de l’Hôtel de Ville, la loi « Climat et résilience » du 22 août 2021 a inscrit la lutte contre l’artificialisation des sols dans les grands objectifs de l’urbanisme. Le versement de subventions pour la réfection du parking de l’Hôtel de Ville était conditionné à sa désimperméabilisation. Le revêtement poreux qui sera posé ne pourra plus supporter des charges lourdes comme les manèges. La fête foraine ne pourra donc plus s’y installer…
Sur la méthode, plusieurs rencontres ont eu lieu entre les élus, la police et les forains depuis octobre 2020 pour évoquer cette situation et anticiper le changement de lieu qui s’impose à tous. Tous ont été conviés à la présentation des plans d’aménagement du parking.

Deux alternatives non retenues

Dès lors, deux alternatives ont été présentées : le parking Bonaparte et la rue du 8 mai 1945, où l’espace a été jugé insuffisant mais également le parking poids-lourds qui semblait répondre à toutes les contraintes et offrir un espace sécurisé, où tous les manèges seraient regroupés.
D’ailleurs, la municipalité s’est engagée à réaliser les travaux permettant d’alimenter cet espace en électricité selon les besoins des forains.
« Malheureusement, la proposition n’ayant pas été retenue, aucuns travaux n’ont été réalisés et l’installation de la fête foraine à cet endroit ne peut plus être envisagée pour 2023 » déplorent les élus. Lesquels concluent :
« Les fouilles archéologiques de l’Inrap auraient dû être réalisées en début d’année. La municipalité, les forains et les camelots étaient informés que la fête foraine de l’automne ne pourrait pas s’installer sur le parking de l’Hôtel de Ville, où les travaux seraient achevés si le calendrier initial avait été respecté.
Dans ce contexte, la municipalité souhaite rappeler son attachement à la Foire et son soutien aux camelots qui subissent eux-aussi cette situation. Elle assure que leur implantation a été discutée et acceptée ».