Les citoyens ont manifesté contre la réforme des retraites

0
753

La manifestation organisée par le collectif du Triangle d’Or contre la réforme des retraites a rassemblé entre 150 et 200 personnes dès 10 h du matin samedi 25 février. « Nous ne sommes ni un syndicat ni un parti politique parce que je pense qu’il est possible aussi de faire des choses nous-mêmes » précisait Anthony membre du collectif.

Paroles de manifestants

Daniel, fonctionnaire « Travailler jusqu’à 64 ans pour certains métiers ce sera difficile ; ça va générer forcément des arrêts maladie donc aucun bénéfice au niveau financier pour l’Etat. On continue à mettre la pression jusqu’au 7 mars. A voir la suite, mais on ne lâchera rien. Je travaille dans la fonction publique, mais je défends les gens qui travaillent dans le privé. Je pense aux maçons, aux charpentiers, des gens qui ont des métiers durs, qui travaillent en extérieur et qui sont déjà usés arrivés à 50-55 ans. On nous dit d’autres pays travaillent jusqu’à 67 – 70 ans, mais il y a eu des mises en place pour les métiers difficiles, on leur trouve d’autres solutions. Pour le moment il n’y a rien de prévu en France. Et on dit aux gens travailler plus longtemps, ce n’est pas grave, il faut remplir les caisses, alors que certains ont des caisses bien pleines, mais il ne faut pas toucher ces gens-là, on tape toujours sur les mêmes. »

Daniel travaille dans la fonction publique.

A.M : « Je pense qu’ils devraient tenir compte des problèmes de santé des salariés durant leur carrière. Moi j’ai eu 12 opérations durant ma carrière ce qui engendre au final un manque de trimestres. Ces trimestres il faudrait que je les rattrape et que je travaille jusqu’à 67 ans pour avoir une retraite de 700 € par mois. C’est impossible vu mon état de santé. »

Valérie Depierre : « je suis solidaire de la population, des manifestants. Je suis inquiète moi aussi par rapport à cette réforme des retraites. J’ai envie d’être avec eux pour les soutenir, je suis aussi citoyenne et je suis là en tant que telle. »

Fabienne, assistante maternelle « Je devrais partir en retraite en décembre 2023 mais je dois faire 3 mois supplémentaires avec la réforme. Mais par conscience professionnelle et pour ne pas laisser tomber les familles en cours d’année je ferai 8 mois. C’est un travail pénible, sachant qu’un bébé pèse entre 10 et 15 kg.  On a toutes des pathologies au niveau des bras, du dos, des cervicales et ce n’est pas classé en maladie professionnelle ! »

Fabienne, assistante maternelle.