Le Trail des Copains de la Traversée du Grand Dole fait recette !

Après deux années très compliquées suite à la pandémie de Covid-19, l'ancienne "Traversée du Grand Dole" est revenue avec une nouvelle formule, rassemblant 508 participants. Une indéniable réussite qui a permis à l'association "Le petit monde de Clélie" de bénéficier de 3046 euros de dons.

0
92
La députée Justine Gruet a livré quelques encouragements aux coureurs, avant de prendre le départ du trail avec eux...

Le week-end dernier fut l’occasion de deux journées sportives et solidaires organisées à Champvans par l’association Les Copains de la Traversée.
D’abord le samedi après-midi où 106 coureurs (dont la députée de la troisième circonscription Justine Gruet) se sont répartis sur la formule inédite de deux trails de 13 ou 7 kilomètres. Ensuite le dimanche, où ils furent 317 participants à boucler les 3 parcours de marche de 15,10 ou 5 kilomètres.
Deux manifestations conviviales et agréables, destinées à soutenir financièrement l’association « Le petit monde de Clélie », qui se sont soldées par un repas réunissant 85 convives. Grâce au total de ces 508 « cotisants », un chèque de 3046 euros a pu être remis.
Lors du trail chronométré du 13 kilomètres, c’est le triathlète dolois Alexandre Anstett qui s’est imposé, accompagné de son acolyte du Dole Triathlon Aquavélopode, le junior Macéo Cassard. Belle performance, en attendant la journée du marathon des Vins du Jura du 9 octobre prochain qui devrait probablement en amener d’autres et voir briller les Dolois sur leurs terres…

Et c’est parti pour une petite heure de déambulations champêtres et forestières… toniques !

On l’a aussi testé pour vous…

Toujours désireuse de prendre part aux épreuves sportives et caritatives locales, notre rédaction s’est laissée tenter à s’aligner sur le parcours trail du 7 kilomètres non chronométré, afin d’occuper sainement son samedi après midi. Courir après quelque chose, c’est déjà ça…
Si la physionomie de l’itinéraire, relativement roulant, nous a épargné de devoir transporter nos kilos superflus sur des montées trop abruptes, notre inattention (ou peut-être notre lucidité déclinante dans l’effort ?), nous a conduit à finalement parcourir une dizaine de kilomètres au sein d’un petit groupe ayant malencontreusement suivi l’itinéraire du 13 kilomètres jusque sur les hauteurs de Monnières… avant de se rendre compte de cette erreur d’orientation collégiale, et de rebrousser chemin pour rallier l’arrivée à la salle des fêtes de Champvans, avec 15 minutes et près de 3 kilomètres supplémentaires par rapport au tracé théorique.
Aussi, ayant calé dès le départ notre cadence de course sur une gestion d’allure de 11km/h, initialement anticipée pour tenir 40 à 45 minutes sur un rythme progressivement ascendant (même dans les reliefs), inutile de préciser que ces derniers kilomètres imprévus furent particulièrement difficiles à boucler. C’est même peu de le dire !
On ne peut pas être et avoir été…
Cela dit, se confronter à un objectif subitement revu à la hausse, permet aussi de nourrir et de renforcer l’abnégation face à l’adversité. Qui plus est, lorsqu’elle permet en même temps, d’œuvrer à une bonne cause…
Alors à l’année prochaine !

Contact et informations : https://www.copains-traversee-grand-dole.fr