Jura. 40 ans d’amitié avec Poligny

Le comité de jumelage organise ce week-end des festivités avec des délégations des villes jumelées de Schopfheim en Allemagne et Klatovy en République tchèque.

0
340
Photo d'archives.

Créé en 1984, alors que Pierre Tinguely était maire de Poligny, le comité de jumelage fête ses quarante ans d’existence !

Des festivités sont organisées ce week-end, à l’occasion de la fête de la bière, en présence de délégations de Schopfheim, jumelée avec Poligny depuis 1967, et de Klatovy, jumelée depuis 1992.

Le temps fort est prévu vendredi. Une soirée festive réunira les représentants des trois villes jumelées et bien évidemment des membres du comité de jumelage, organisateur de la soirée. Samedi sera consacrée à la visite du fort des Rousses et à la fête de la bière et dimanche à la visite de la Grande Saline de Salins-les-Bains.

Depuis 1984, le comité de jumelage a organisé régulièrement des échanges scolaires, des rencontres festives à l’occasion d’événements tels que les anniversaires de jumelages. Il participe aussi à des foires et marchés dans les villes jumelées comme le marché du froid ou la fête des rues à Schopfheim.

L’association facilite également le rapprochement des associations sportives, culturelles… des trois villes. Et il y a surtout beaucoup d’amitié échangée comme dernièrement avec l’accueil de Cornelius Holdermann, organiste de Schopfheim, venu donner un concert d’orgue à la collégiale à l’occasion du 40e anniversaire du comité de jumelage.

L’association travaille en étroite collaboration avec la municipalité, car ce sont les villes qui sont jumelées, tout en conservant son autonomie de fonctionnement et son indépendance financière.

Deux bénévoles là depuis 1984

Parmi les membres actuels du conseil d’administration, seuls deux étaient déjà là en 1984. On les surnomme « les dinosaures » ! Il s’agit de François Clément, actuel président, et Jean Jaillet, le trésorier. Ils ont fourni tous les deux un gros travail, soutenus par une équipe solide, au cours de ces quarante années et sont fiers aujourd’hui de voir que leur bébé a bien profité et qu’il a su traverser les turbulences de l’existence. Le comité du jumelage se porte bien. La recette de la longévité de ces bénévoles ? Tolérance et bienveillance !