Une nouvelle place dans la place

En début de mois, la place du Souvenir a été inaugurée à Mont-sous-Vaudrey. Grand projet 2021 de la municipalité, la restructuration notamment du monument aux morts a pris plusieurs mois pour permettre aux cérémonies à venir de se dérouler en toute sécurité. Reportage.

0
160
Cette inauguration a rencontré un réel succès, puisque entre 150 et 200 personnes se sont pressés au matin du 2 octobre sur cette nouvelle place. (Crédit photographique : mairie de Mont-sous-Vaudrey).

Au milieu du printemps, les travaux consistant à réaménager le monument aux morts débutèrent. Ceux-ci commencèrent après le passage de bénévoles et des employés techniques qui nettoyèrent le monument aux morts, en retirant certains éléments pour rajeunir cet espace de mémoire, vieux d’un siècle. Bien qu’il s’agissait d’une superbe œuvre d’Auguste Pointelin (1839-1933), avec des espaces solennisant le lieu, celui-ci posait de véritables problèmes.
Paulette Giancatarino, maire de Mont-sous-Vaudrey depuis 2020, les développe :
« Cette place était vraiment très vétuste. […] Si nous avons voulu faire cela, c’est surtout pour la sécurité. Jusqu’à présent, quand il y avait des cérémonies, les gens étaient placés sur la route, puisque l’entrée se faisait par la route. L’entrée est changée, puisqu’elle se fait du côté de l’église ».
La plaque en marbre sur laquelle figurent les noms des victimes de la Première Guerre mondiale a alors été changée de place.

L’inauguration d’une place modernisée

Toutes les barrières autour du monument aux morts ont été retirées pour offrir une esplanade moderne. « Il y a un éclairage qui éclaire le monument, mais également le mur. Pour les cérémonies, l’éclairage sera bleu-blanc-rouge », note la maire de Mont-sous-Vaudrey.
Les éléments retirés du monument aux morts ne seront néanmoins pas détruits. Ainsi, la municipalité a tenu à conserver certaines parties de l’ancienne version du monument aux morts. Les quatre obus qui entouraient le monument ont débuté, par exemple, une seconde vie à l’Étang rouge. Ces projectiles, rappelant leur usage massif durant la Première Guerre mondiale, étaient reliés par des chaînes qui seront également réutilisées autrement dans la commune.
Avec cette nouvelle place, la stèle des anciens combattants est aussi davantage mise en valeur. Le budget d’une telle réalisation s’élève tout de même à 57 600 euros.
Organisée en coopération entre la municipalité et la Fédération nationale des anciens combattants d’Afrique du nord (FNACA), cette inauguration a rencontré un réel succès, puisque entre 150 et 200 personnes se sont pressés au matin du 2 octobre sur cette nouvelle place.