Une ministre rencontre les Jurassiennes

Isabelle Lonvis-Rome, ministre déléguée à l’égalité femmes-hommes, à la diversité et à l’égalité des chances, a passé la journée dans le Jura, le 21 avril dernier.

0
1486
Au GAEC du Sauget à Vevy, Isabelle Rome a pu échanger avec des femmes du monde agricole qui ont choisi un métier porteur de sens et source d’épanouissement.

La ministre Isabelle Lonvis-Rome a d’abord inauguré un van, financé par l’Etat, au CIDFF (Centre d’information sur les droits des femmes et des familles), en présence de la sous-préfète Elisabeth Sevenier-Muller et de la députée Danielle Brulebois. De couleur jaune vif et floqué, bien visible et repérable et surtout bien équipé, le bus « Nina et Simone » sillonnera le Jura deux fois par semaine sur les marchés et manifestations pour apporter aux femmes qui en ont besoin écoute, conseil, aide et orientation.

Un van pour accompagner les femmes

Il permettra de rendre accessible la travailleuse sociale du CIDFF à toutes les femmes du département. La ministre a aussi annoncé la mise en place d’une trentaine de bus pour aller détecter les maladies cardiovasculaires des femmes éloignées des centres de santé. Elle a ensuite rencontré les personnels du CIDFF et remercié la présidente Maryvonne Faillenet-Elvezy pour cette belle initiative et pour la qualité du travail effectué.
Puis une table ronde était organisée à la préfecture pour présenter le plan « Égalité 2027 ». Devant un parterre d’élus, des représentants des forces de gendarmerie, police, justice, pompiers, santé, éducation nationale et de nombreuses associations, la ministre a énuméré les mesures de ce plan qui se décline autour de quatre grandes priorités : la lutte contre les violences faites aux femmes, la santé des femmes, l’égalité professionnelle et économique, le respect et la culture de l’égalité.
La députée Danielle Brulebois a rappelé que les moyens importants mis par l’Etat pour lutter contre les violences familiales sont déployés avec efficacité dans le Jura grâce au partenariat étroit et à l’implication des élus, des forces de l’ordre, de administrations et des associations.

Au GAEC du Sauget

Enfin, la ministre a souhaité valoriser les femmes de l’agriculture jurassienne. Au GAEC du Sauget à Vevy où Marie-Ange Roy cultive sa passion du pâturage avec Mickaël et Florian Pelletier, Isabelle Rome a pu échanger avec des femmes du monde agricole qui ont choisi un métier porteur de sens et source d’épanouissement. La ministre a écouté avec attention le récit de leurs parcours, de leurs réussites, de leurs difficultés et de leurs souhaits de cheffe d’entreprise.
Non seulement, elles ont su surmonter les défis, mais elles contribuent de manière significative et durable à la réussite de la filière comté, à l’exemple de Véronique Rivoire, directrice du groupe fromager Rivoire-Jacquemin et seule femme dans les instances représentatives depuis 1995.
Comme l’a rappelé le président de la chambre d’agriculture François Lavrut, les femmes représentent seulement 30 % des chefs d’exploitation et d’entreprises agricoles, mais l’engagement des agricultrices jurassiennes compte pour beaucoup dans les fermes, les coopératives agricoles et organisations professionnelles.
Les échanges ont porté sur les enjeux de la féminisation du secteur agricole, de l’égalité professionnelle et la très faible retraite des femmes agricultrices. En présence de Claude Janier maire de Vevy et d’autres élus, la ministre a pu constater que l’agriculture jurassienne n’est pas en retard pour lutter contre les stéréotypes. Elle a su donner toute leur place aux femmes et reconnaître que leur travail passionné joue un rôle fondamental dans la production agricole jurassienne.
C’est à l’hôtel du Parc de Lons-le-Saunier, construit par l’ADLCA pour réinsérer des personnes ayant souffert d’addiction, que la ministre a été accueillie pour la nuit. Elle a pris le temps d’échanger longuement aussi bien avec le président et le conseil d’administration qu’avec chacune des femmes accompagnées au service hôtelier et restauration.