Un nouveau château d’eau bientôt opérationnel

Desservant les communes de Vaudrey, de Mont-sous-Vaudrey et de Bans, le château d’eau situé dans ce premier village ne cessait de se dégrader. Mise devant le fait accompli, la communauté de communes du Val d’Amour (CCVA) décida de démolir cet édifice des années 1930. Le chantier pour en construire un nouveau est en cours. Petit point sur l’avancée des travaux.

0
332
« Un diagnostic réalisé en 2016 a établi que son génie civil présentait des dégradations importantes. Une reconstruction partielle était au minimum à prévoir sans garantie de ne pas devoir également renforcer le reste de la structure », la communauté de communes du Val d'Amour.

L’an dernier, notre rédaction annonçait le remplacement du château d’eau de Vaudrey. Aujourd’hui, les travaux avancent bien. Contactée, la CCVA expliquait en début d’année à notre rédaction les raisons d’une telle décision : « Un diagnostic réalisé en 2016 a établi que son génie civil présentait des dégradations importantes. Une reconstruction partielle était au minimum à prévoir sans garantie de ne pas devoir également renforcer le reste de la structure ».
Ces incertitudes furent conjuguées à des coûts annoncés importants. Alors, la communauté de communes décida de construire un nouvel édifice à côté de celui existant.
La construction du nouveau château d’eau, débutée en juillet, est gérée par l’entreprise Moingeon de Lacanche (Côte-d’Or). Elle emploie quelques sous-traitants, comme Polymère trading, SPP Étanchéité ou encore IMC Chaudronnerie. Comme le précise la CCVA sur sa page Facebook, ce nouveau château d’eau « reposera sur 16 pieux de fondation de 12 m de profondeur et s’élèvera à 33 m au-dessus du sol, sa cuve d’une hauteur de 10 m aura une capacité de 400 m3 », avant d’ajouter que « le fût est terminé et l’entreprise de construction travaille maintenant sur la construction de la cuve de 400 m3 ».

Et ensuite ?

Une fois la construction terminée, l’entreprise Cardem (Doubs) s’occupera de la démolition de l’ancien château d’eau vieux de 90 ans, normalement en février. Le réservoir du nouveau château d’eau prendra ensuite le relais, même si les derniers travaux qui sont des travaux d’aménagement autour du site, sont prévus pour le début du deuxième trimestre 2022.
La CCVA note toutefois que « le démarrage des travaux […] a été reculé du fait des investigations géotechniques qui ont pris plus de temps que prévu. Le planning d’exécution est pour l’instant respecté ».