La véritable histoire des Dalton

Il n’était pas écrit à l’avance que les Dalton deviennent de mauvais garçons. Ils étaient au départ du bon côté de la loi, mais leur destin s’est écrit autrement. A des années-lumière de Lucky Luke, une BD raconte leur véritable histoire.

0
333

Dans les albums de Lucky Luke, les quatre frères Dalton, Joe le petit teigneux, Jack, William, et Averell le grand benêt finissent toujours par se retrouver au pénitencier à casser des cailloux. Les Dalton ont réellement existé et font partie des personnages légendaires de l’Ouest américain.
Le père, James Louis Dalton, s‘installa comme fermier dans le Kansas et épousa Adeline Younger (Ma Dalton). Ils eurent ensemble dix garçons et cinq filles. Les deux garçons aînés furent diplômés de l’université. Un autre fils, Franck, devint marshall dans l’Oklahoma, et fut tué par un bandit qu’il pourchassait.
Grat, Bob et Emmett furent d’abord marshalls. Mais ils étaient si mal payés qu’ils se mirent à pratiquer des activités annexes pour subsister, comme vendre de l’alcool aux indiens. Ils démissionnèrent et devinrent convoyeurs de troupeaux de chevaux , avec trois comparses. Ils se firent des ennemis lors de bagarres dans des saloons, notamment à l’occasion d’une partie de poker où ils s’emparèrent de toutes les mises après avoir constaté que l’un des joueurs trichait. A cause de ces inimitiés, ils furent accusés d’un méfait qu’ils n’avaient pas commis : l’attaque d’un train.

Entrée dans la clandestinité

Deux sociétés de transport  offrirent une énorme récompense pour leur capture, et un détective privé les prit en chasse, avec de gros moyens. Ils durent entrer dans la clandestinité, et commettre réellement des délits pour subsister. En 1891, ils décidèrent de tenter un dernier gros coup, avant de partir en Amérique du sud. Ils attaquèrent simultanément les deux banques de la ville de Coffeyville au Texas. Mais les choses tournèrent mal, une fusillade éclata, quatre civils et un marshall furent tués, ainsi que deux frères Dalton et deux de leurs complices. Seul Emmett Dalton en sortit vivant, bien qu’ayant reçu 23 projectiles dans le corps. Il fut condamné à la prison à perpétuité, mais fut libéré 14 ans plus tard, en raison de son mauvais état de santé. Il écrivit deux livres sur l’histoire de sa famille, et devint conseiller pour le cinéma à Hollywood, où il s’éteignit en 1937.
Un quatrième frère Dalton, Bill, devint également truand. Il monta sa propre bande, et fut abattu par des chasseurs de prime à la suite de l’attaque d’une banque, à laquelle il n’avait pas participé.
Le parcours des Dalton est raconté dans son intégralité en prenant pour narrateur le survivant et biographe  : Emmett. Le dessin et les couleurs froides de Bazin, et le ton fataliste du récit donnent beaucoup de force à cet album profond et touchant.

« Mauvaise réputation, la véritable histoire d’Emmett Dalton », tome 1 sur 2, par Ozanam et Bazin, éditions Glénat.