Sellières : La maison de retraite « Les Charmettes » est-elle menacée ?

C’est en tout cas une crainte de Nicole Pederzoli, ex-maire de Sellières et ex-présidente du SIVU (Syndicat Intercommunal à Vocation Unique « Les Charmettes »).

0
1061
Nicole Pederzoli et Didier Aubert devant la maison de retraite "Les Charmettes".

Petit retour avec elle sur l’histoire de cette maison depuis les années 90. « Lorsque j’ai été élue maire il y a une trentaine d’années, on m’a informée tout de suite que cette maison n’était pas aux normes. Convoquée rapidement à la résidence des Charmettes pour une réunion avec le préfet de l’époque et la commission de sécurité, on m’a dit : « Mme le maire on va vous faire fermer la maison de retraite parce qu’elle n’est pas aux normes. Elle ne peut pas continuer à moins que vous ne fassiez les travaux nécessaires dans les meilleurs délais ». Et de suite on m’a demandé de signer une lettre notifiant l’arrêt complet de la maison de retraite. J’ai refusé. « Vous savez où vous allez ? » m’a demandé le préfet. Pas vraiment, mais j’y vais ! » explique Nicole Pederzoli.

Un premier combat réussi

Celle-ci se lance alors dans la bataille afin de trouver les fonds nécessaires. « 8 communes* m’ont suivie et ont mis de l’argent, certaines se sont même endettées. Je leur avais promis que toute priorité serait donnée à leurs aîné(e)s dans cette maison. » La reconstruction et la réhabilitation commencent en 1999 et l’inauguration a lieu en 2000. En forme de demi-lune, l’établissement offre aux résidents des chambres spacieuses en rez de chaussée avec accès direct sur un magnifique parc arboré.

14 ans plus tard, une page se tourne…

Le 1er janvier 2014, l’établissement devient une annexe de l’EHPAD de Poligny et au 1er janvier 2017 la résidence est intégrée au CHIPR (Centre Hospitalier Intercommunal du Pays du Revermont) né de la fusion des centres hospitaliers d’Arbois, Poligny-Sellières et Salins-les-Bains.

… et le combat continue

En mai 2023, Nicole qui s’était beaucoup donnée pour cette maison, apprend la construction d’un nouvel EHPAD de 185 lits à Poligny, qui devrait englober les 35 lits de Sellières. Elle en informe Sylvie Rosain ex-maire de La Charme et ex-présidente du SIVU également. Toutes deux se lancent alors dans une nouvelle bataille et adressent le 31 mai une lettre au président de la république. « Ce projet d’intégrer les 35 lits de Sellières à Poligny, serait un désaveu des 9 petites communes rurales qui se sont investies avec force et ténacité afin de garder leurs aîné(e)s dans une résidence conviviale, conçue avec humanité. » (extrait).

« Des personnes âgées dans les cages à poules, alors que l’on interdit les élevages industriels ? »

Didier Aubert, membre de la commission de sécurité et Chef de Corps des pompiers de Sellières confie : « cette maison est réhabilitée depuis seulement 24 ans. Bien sûr il y a des travaux de rafraîchissement à faire, mais elle est aux normes en terme de sécurité. Ma mère est résidente des Charmettes et je crains qu’elle ne vive très mal un potentiel déménagement, de même que tous les résidents. Faire des établissements de 185 lits, je ne comprends pas. Je suis agriculteur, je suis contrôlé assez régulièrement sur le bien-être animal, on me dit les animaux doivent avoir au minimum 8 à 10 m² de couchage, 50 ares de pâturage …. Quand je vois qu’on va mettre des personnes âgées dans des cages à poules alors que l’on interdit les élevages industriels, moi ça me révolte. Ça veut dire qu’une poule aujourd’hui a plus de droit qu’une personne âgée. Une personne âgée installée au 3e étage, restera au 3è étage et ne reverra jamais le sol. »
« On a soulevé un lièvre au mois de mai souligne Nicole. Aujourd’hui on en est à se poser des questions, et à se battre encore ».

Dans tous les cas, les choses ont fait réagir le SIVU qui est propriétaire du bâtiment et en assure la gestion. Afin d’informer les habitants une réunion d’information pour le maintien de la maison de retraite Les Charmettes aura lieu le mardi 12 septembre à 20 h 30 salle des associations de Sellières (derrière la mairie).

*La Charme, Darbonnay, les Deux Fays, Champrougier, Mantry, Monay, Passenans et Toulouse-le-Château.