Rochefort-sur-Nenon : construction d’une salle sportive multi-activités

Dans le cadre de la stratégie de mise en place d’équipements sportifs sur le Grand-Dole et après Dole et St Aubin, la Communauté d’Agglomération fait construire une salle sportive multi-activités sur Rochefort-Sur-Nenon. L'équipement sera fonctionnel, dès septembre 2024.

0
921
Jean-Luc Croiserat, membre bureau délégué en charge des bâtiments communautaires et de l'accessibilité du Grand Dole, Christophe Monneret, vice-président en charge des animations et équipements sportifs du Grand Dole, Mickaël Deseilles, architecte, Jean-Pascal Fichère, Président du Grand Dole, Gérard Fernoux-Coutenet, Maire de Rochefort-Sur-Nenon, et le responsable de chantier Entreprise Denin.

Gérard Fernoux-Coutenet, Maire de la ville rappelle qu’« il manquait un lieu pour pratiquer des activités sportives l’hiver à l’abri d’où cette salle. Ce local permettra aux 160 enfants du regroupement scolaire des 5 communes (Rochefort, Falletans, Audelange, Eclans et Nenon) de bénéficier des équipements proposés. Elle sera aussi un lieu de loisirs pour les habitants et accueillera le Rochefort Tennis Club qui pourra proposer des compétitions. On pourra y pratiquer le basket, le futsal, le volley, le badminton et à l’étage le Club D’Lézard bénéficiera de blocs d’escalade.»
N’oubliant pas, au passage, d’adresser publiquement un commentaire acerbe à l’intention des élus des villages voisins :
« Dans ce sens la ville aurait appréci
é une participation financière des quatre communes concernées, ce qui n’a pas été le cas. La commune de Rochefort-Sur-Nenon porte donc 50 % du coût de cette construction, le Grand Dole participant sur le reste ».
Dont acte.

Construction salle sportive multi-activités à Rochefort-Sur-Nenon.

Quelle stratégie de l’architecte ?

Mickaël Deseilles, architecte, rappelle que « le choix a été d’implanter cet équipement de 1000m² le long d’une rue donc près d’une zone de circulation et de parking. Le plan de soubassement se veut brut et rationnel dans son usage. Le rez-de-chaussée est en béton banché et l’étage en briques brutes le tout doublé de l’intérieur par un isolant biosourcé et des panneaux OCB.
A l’extérieur les murs sont bardés en bois brûlé laissé apparent. Le chantier utilisera très peu de second œuvre pour limiter l’impact écologique et le coût. La charpente est renforcée pour accueillir des panneaux solaires. Le chauffage se fera par chaudière gaz à condensation sachant que la salle est très bien isolée et n’est chauffée qu’à 16°C. Ce sont 12 entreprises qui interviendront durant cette année de chantier afin de boucler pour fin juin 2024 et laisser l’été pour l’installation des équipements ».