Jura. Rien ne change à Chalain cet été sauf que…

Les conseillers départementaux ont validé le principe de lancement des opérations préalables à la dissolution de la régie départementale de Chalain au 1er janvier 2025. Une nouvelle entité juridique sera ensuite créée avec un lieu innovant pour accueillir les touristes.

0
523
Panorama sur le lac de Chalain. Crédit photo : Anthony Soares.

« Les premières analyses montrent que la situation du lac se stabilise. Pour cela, nous avons dû fermer le camping », rappelle le président du conseil départemental, Gérôme Fassenet. Des travaux sont encore nécessaires pour accueillir les Jurassiens et les touristes.

Avant de rénover la plage – a priori en novembre – des travaux sur l’eau potable seront entrepris après l’été. « C’est un vrai parcours du combattant pour mener à bien toutes ses opérations », souligne l’élu.

Les conseillers départementaux ont dû valider le principe du lancement des opérations préalables à la dissolution de la régie départementale de Chalain au 1er janvier 2025 puisqu’il n’y a plus de recettes. Les élus vont réfléchir à créer une nouvelle structure et au nouveau lieu qui accueillera les touristes.

De nouveaux commerçants au Domaine

« Nous avons eu du mal à faire venir les Jurassiens et les touristes en 2023 », interpelle Dominique Chalumeaux (NDLR suite aux communications sur le maintien de la cote naturelle du lac, la nécessité de limiter la fréquentation, la suppression de la majeure partie de l’offre d’hébergement…). « Les Jurassiens doivent bien comprendre que la décision aujourd’hui ne modifie rien en 2024. Nous venons de signer de nouveaux marchés avec des commerçants au Domaine. Continuez de venir profiter de ce magnifique espace ! »

Pour Christelle Plathey dans l’opposition, trois certitudes : « Nous ne retournerons pas à l’ancien modèle. Il est impensable de ne pas associer les Jurassiens, qui ont montré leur attachement à Chalain, à son devenir. L’écosystème du lac est fragile ». Mais l’élue demande que la stratégie pour Chalain soit clarifiée. Concernant le projet d’hébergement innovant pour les touristes, elle dit qu’il ne faudra pas faire par exemple comme à « la Pergola, avec Capfun qui n’est pas accessible à tous et peu représentatif du tourisme dans le Jura ».

« Chalain est dans son processus de sauvetage, lui répond Clément Pernot. La feuille blanche vous fait peur. Pourtant, elle ouvre toutes les perspectives… »

 

Pourquoi attendre le 1er janvier ?

Ce délai est nécessaire à plusieurs titres. Il faut d’abord préparer l’intégration des huit agents de la régie au sein d’une nouvelle entité juridique à définir. Il s’agit également de préparer le transfert de la station d’épuration aux collectivités territoriales compétentes. Le Département doit également anticiper les conséquences financières, comptables et fiscales sur son budget et la gestion patrimoniale.

 

Chalain en dates

1955 Le conseil général achète le lac, la ferme et des bois au marquis de Moustier.

1960 Pour équiper et exploiter le site, la régie départementale du Domaine de Chalain est créée.

1977 Elle gère les équipements touristiques et les propriétés départementales situées sur le pourtour du lac de Vouglans jusqu’à ce qu’ils soient cédés à Terre d’Emeraude en 2021. Depuis 2004, la régie s’intitulait Régie départementale de Chalain-Vouglans.

2022 L’assemblée départementale valide le maintien de la cote naturelle du lac, impliquant la suppression de l’offre de camping sur le Domaine, dans l’attente d’une réflexion aboutie sur le devenir du site au regard de la valeur environnementale du lac.