Première réunion du CORAH

Le CORAH, Comité Opérationnel de lutte contre le Racisme et l’Antisémitisme et la Haine anti-LGBT, a été institué par arrêté préfectoral du 13 novembre 2019. Pandémie oblige, la première réunion n’a pu avoir lieu que deux ans après sa création, soit dernièrement à la préfecture du Jura.

0
239
Le CORAH a été institué par arrêté préfectoral du 13 novembre 2019

Quelles sont les missions précises de ce CORAH ?
Présidé par le Préfet, le Procureur de la République et le Président du Conseil Départemental, le CORAH a vocation d’être un lieu de dialogue entre les services de l’Etat (Préfecture, forces de sécurité intérieure, justice, assistants sociaux, pénitentiaire, éducation nationale), les principales associations engagées au quotidien dans la prévention et la lutte contre les discriminations et les représentants des cultes.

Des sujets sensibles, tels que le racisme, sont au cœur des préoccupations. Y a-t-il une véritable réflexion sur les différentes formes que prennent tous les sujets abordés, menée dans un esprit d’égalité ?
L’objectif est de veiller au bon déploiement territorial des politiques publiques en matière de lutte contre le racisme, l’antisémitisme et toutes formes de discrimination. Deux plans nationaux sont principalement concernés : le plan national de lutte contre le racisme et l’antisémitisme 2018 – 2020 et le plan national d‘actions pour l’égalité, contre la haine et les discriminations anti-LGBT+ 2020-2023.

Deux actions ont bénéficié d’une aide financière : pouvez-vous les présenter, ainsi que les associations concernées ?
Pour l’année 2022, deux associations ont déposé des demandes de subventions en répondant à l’appel à projet national « Pour la fraternité, contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT+ » de la Délégation Interministérielle à la Lutte Contre le Racisme, l’Antisémitisme et la Haine anti-LGBT (DILCRAH). La DILCRAH n’a pas encore transmis la liste des bénéficiaires. A titre d’exemple, pour l’année 2021, quatre associations avaient déposé des demandes et trois ont obtenu une subvention dans le cadre de l’appel à projet 2021-2022 :
– La Ligue de l’Enseignement : Anne Franck, une histoire d’aujourd’hui.
– Léo Lagrange : mise en œuvre d’ateliers proposés dans les collèges et les lycées, invitant les participants à se questionner sur les mécanismes de reproduction des stéréotypes, des préjugés, de discrimination, notamment sur les réseaux sociaux. Une production de ressources pour prévenir les discours de haine sur internet a été menée, ainsi que l’organisation d’une conférence sur les phénomènes discriminatoires et/ou les discours de haine sur internet.
– Sida Solidarité 39 : Prévention, réduction des risques sexuels, dépistage auprès des hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes et lutte contre les discriminations liées à l’orientation sexuelle.