Monnières développe la démocratie participative

Maire de Monniéres depuis 2020 , Patrick Viverge développe la démocratie participative pour donner le cap de sa deuxiéme partie de mandat. Explications.

0
906
Patrick Viverge a donné le ton de cette soirée.

Pour tous les maires de France, la mi-mandat a sonné, une période où l’on dresse un premier bilan et où l’on se projette sur les trois années restantes. Pour ce faire, Patrick Viverge a organisé une réunion publique mercredi dernier.

« J’ai besoin de votre avis pour avancer » 

L’ancien conseiller général souhaite que les 3 années à venir soient riches en projets. Monnières doit aller de l’avant, il faut investir et créer de la vie dans la commune avec ambition. « J’ai besoin de votre avis pour avancer » indique-t-il, « d’autant que la commune à une grande capacité d’investissement, les finances sont saines. »

Dernier coup d’oeil sur les plans…

Sur le principe de la démocratie participative, Patrick Viverge a consulté sa population pendant plus de 2 heures, 70 personnes ont répondu à l’invitation.
Au programme : un retour sur les travaux rue de Foucherans et la présentation des futurs travaux rue de Champvans, présentés avec précision par Benjamin Carron, chargé de projet au SIDEC du Jura.
Des sujets sur lesquels les administrés ont pu faire leurs remarques : « la circulation après travaux sur la rue de Foucherans est encore trop élevée » relève un habitant. Des observations notées une par une par Benjamin Carron. « L’intérêt est de pouvoir s’appuyer sur les observations pour s’améliorer ! » glisse-t-il.

Combien ça coute ? 

La facture pour la réfection de la rue de Champvans sera de l’ordre de 236 000 euros (hors subvention) un projet bien accueilli par les habitants présents dans la salle, reste au maire à le faire voter au prochain conseil municipal.

Le projet phare : la mise en sécurité de la traversée de la départementale 905

La départementale 905.

Soucieux de faire la part belle aux mobilités douces sur le village, Patrick Viverge nourrit un projet d’ampleur : sécuriser et créer une voie douce entre le Mont-Roland, sa commune et celle de Champvans, Foucherans et Dole. Un espace où cyclistes et piétons seraient rois ! « Je souhaite que l’on sécurise ce carrefour avec la création d’îlots et pourquoi pas créer un tunnel sous la 905 ? ». Étonnements dans la salle…
Qui dit route départementale, dit conseil départemental et sur ce plan Patrick Viverge avance confiant, affirmant que des « discussions sont en cours. »
En fin de soirée un bulletin de questions-réponses a été remis à chacun dans le but de recueillir les avis.
« Il revient aux habitants de décider » explique tranquillement Patrick Viverge.
A suivre…

Enzo SAAD