Jura : mouvement social dans le secteur des carburants

Point de situation dans le Jura et arrêté d’interdiction de vente aux particuliers de carburant en récipient transportable .

0
112
Serge Castel, Préfet du Jura, a pris ce lundi 10 octobre 2022 un arrêté interdisant la vente de carburant en « jerricans » à des particuliers, pour une durée d’une semaine.

Depuis plusieurs jours, un mouvement social national touche les raffineries et les dépôts pétroliers des groupes TotalEnergies et Esso, engendrant des tensions de distribution.
Certaines stations de carburant connaissent des ruptures temporaires en carburants, causées par un effet d’attraction des consommateurs vers les stations.
Sur les 87 stations-services du département, 36 stations étaient en rupture et 17 stations en rupture partielle ce lundi matin.

Le Jura n’est pas dans une situation de pénurie

Néanmoins, les approvisionnements sont réguliers et le Jura n’est pas dans une situation de pénurie. Par ailleurs, la France dispose de 3 mois de stocks stratégiques, dont le Gouvernement a annoncé le déblocage.
Afin d’empêcher un phénomène de stockage par certains consommateurs, Serge Castel, Préfet du Jura, a pris ce lundi 10 octobre 2022 un arrêté interdisant la vente de carburant en « jerricans » à des particuliers, pour une durée d’une semaine.
Cette mesure vise à limiter les risques de rupture d’approvisionnement et à garantir la liberté de circulation de chaque citoyen en permettant au plus grand nombre d’automobilistes de se ravitailler.
Enfin, afin de permettre les livraisons de carburant durant le week-end, un décret permettant la circulation des véhicules de plus de 7,5t pour le transport de produits hydrocarbures du 8 au 10 octobre 2022 a été publié.
Une communication régulière sera diffusée sur l’évolution de la situation.