Deux sénateurs en froid pour le Jura

Sans surprise, les grands électeurs ont voté majoritairement pour Sylvie Vermeillet et Clément Pernot. Les deux élus défendront le Jura pour les six ans qui viennent.

0
634
Clément Pernot et Gérôme Fassenet étaient partis dans une stratégie à deux... Les grands électeurs en ont décidé autrement mais Gérôme Fassenet devrait être le prochain président du conseil départemental.

La sénatrice sortante, Sylvie Vermeillet (DVC), s’est offert une très belle réélection dimanche 24 septembre dernier. En effet, elle a été élue dès le premier tour avec 550 voix, 998 grands électeurs étant appelés à se prononcer.

Les neuf autres candidats ont obtenu : Clément Pernot (LR) 321 voix, Gérôme Fassenet (LR) 235 voix, Liliane Lucchesi (SOC) 163 voix, Jean-Daniel Maire (DVC) 132 voix, Virginie Pâte (DVC) 66 voix, Aurore Vuillemin-Plançon (RN) 55 voix, Jean-Louis Millet (DVD) 52 voix, Véronique Asnar (FI) 48 voix, Emeric Pauvret (FI) 44 voix.

Ces résultats ont bien sûr amené les différents candidats à s’interroger sur la bonne stratégie à adopter pour le second tour. Force est de constater que le bon sens politique n’a pas été mis en action puisque six qualifiés ont souhaité se maintenir au second tour : Aurore Vuillemin-Plançon, Véronique Asnar, Clément Pernot, Jean-Daniel Maire, Liliane Lucchesi et Virginie Pâte.

C’est donc, très logiquement, Clément Pernot, qui l’a emporté avec 367 voix, talonné de près par Jean-Daniel Maire (303 voix) qui avait reçu le soutien (trop tardif) de Sylvie Vermeillet. Avec le maintien de Virginie Pâte et la division de la gauche, tout était réuni pour amener le président du Conseil départemental sur un nouveau siège au Palais du Luxembourg.

 

Quel devenir pour le Département ?

Et dès l’annonce, les larmes et grimaces de certains amenaient à s’interroger sur les sentiments des soutiens de Clément Pernot… Joie ou tristesse ? Car il va falloir élire un nouveau président du Conseil départemental, de la communauté de communes Champagnole Nozeroy Jura, du Sdis, de la Maison Pour Tous et du Centre de gestion.

« Je démissionnerai des présidences le 23 octobre, annonçait Clément Pernot. Au Département, le premier vice-président, Franck David, assurera l’intérim jusqu’au 9 novembre, date à laquelle l’exécutif de la collectivité sera renouvelé. »

Gérôme Fassenet, pressenti pour lui succéder, aura-t-il la confiance de ses collègues, malgré sa défaite ? Ou d’autres noms qui ont circulé ont-ils toujours dans l’idée de s’emparer du Département ? Rien n’a filtré des derniers échanges de la majorité départementale quelques jours avant l’élection.

 

Deux ennemis au Sénat

Une autre inquiétude est palpable chez les maires : comment deux sénateurs qui ne s’entendent pas pourront-ils défendre les intérêts du Jura ? Sylvie Vermeillet n’a pas attendu l’issue des scrutins et a quitté Juraparc. Clément Pernot n’a pas caché son « amertume ». « Les gens se sont dévoilés en fin de campagne. Sylvie Vermeillet a soutenu le candidat macroniste, ce qui m’interpelle par rapport à son positionnement. » Et de demander des éclaircissements, qui leur permettront peut-être de travailler ensemble. Clément Pernot rejoindra le groupe LR au Sénat ce lundi, avec le souhait de « trouver un candidat d’une grande crédibilité pour les prochaines présidentielles ».

En attendant, il se murmure que Sylvie Vermeillet se verrait bien, elle, secrétaire d’état… Son bon résultat peut aider dans ce sens.