Des publicités mieux encadrées

Toutes les villes de France voient fleurir des panneaux publicitaires plus ou moins réglementaires, dégradant de fait l’aspect visuel de la commune. Lons-le-Saunier n’échappe pas à la règle et, de fait, met en place un Règlement Local de Publicité, prochainement applicable.

0
228
Anne Perrin et Jean-Yves Ravier présentent ce nouveau RLP

« C’est une démarche très longue, qui a débuté le 18 novembre 2019, expose Anne Perrin, adjointe à la transition écologique. Un premier diagnostic sur la publicité en ville a été posé, répondant à une démarche d’urbanisme obligatoire. Le dernier règlement en la matière date de 1987, les choses ont bien évolué entre temps ! »
Après plus de deux ans d’études, de débats, d’enquêtes en tout genre et de consultations, le RLP (Règlement Local de Publicité) a été voté lors du conseil municipal du 21 février dernier. « Le Règlement Local de Publicité définit les orientations de la Ville en matière d’enseignes, pré-enseignes et publicité sur son territoire. Véritable document de planification, il est un outil au service de l’image de la ville, en terme de paysage et de cadre de vie, précise Anne Perrin. Les enseignes, pré-enseignes et publicité sont réglementées par le Code de l’Environnement. Le RLP ne peut être que plus restrictif que la règle nationale. Les communes dotées d’un RLP peuvent ainsi adapter la réglementation nationale aux spécificités locales (zone de protection des Monuments Historiques, Zone Economique, etc.) ».

75% des panneaux publicitaires non conformes aux lois actuelles

« Sur Lons, 75% des panneaux publicitaires sont non conformes aux lois actuelles », souligne l’élue. Plusieurs axes majeurs ont donc été définis pour la ville comme par exemple réduire la densité et les formats publicitaires, conserver des espaces spécifiquement dédiés à la publicité, conforter la publicité accessoire sur le mobilier urbain pour maintenir la qualité des paysages… Et d’autres points ayant pour visées d’améliorer l’impact visuel du paysage urbain et péri-urbain tout en respectant les directives écologiques (enseignes lumineuses). L’entrée en vigueur du RLP entraîne, à compter de son approbation une obligation de mise en conformité des publicités et pré-enseignes dans un délai de 2 ans ainsi qu’une mise en conformité des enseignes dans un délai de 6 ans.