Des manifestants dénoncent l’évasion fiscale

0
886
Un collectif qui pourrait s'appeler "Résistance locale" souligne Charles, membre du groupe.

Un groupe d’une quarantaine de citoyens du secteur Rennes sur Loue – Grange de Vaivre s’est mobilisé jeudi 13 mars dans le centre d’Arbois. Ces mêmes manifestants avaient déjà bloqué la RN 83 le 6 avril dernier. Suite à cette action réussie, ils ont décidé de poursuivre leur mobilisation en organisant une réquisition de chaises dans les 5 agences bancaires de la cité viticole.

Sortie de réquisition au Crédit Agricole.

Par groupe de 7 ou 8, les manifestants entraient dans les banques réquisitionner leurs chaises, enfin plutôt emprunter leurs chaises et les empiler place de la Liberté, pour symboliser l’évasion fiscale.
« L’évasion fiscale, on sait que c’est au moins 80 milliards d’euros par an qui partent des caisses de l’Etat alors que cet argent pourrait être utilisé pour financer les retraites, les services publics et la transition écologique, explique Charles, membre du collectif. On est engagé dans une forme de désobéissance civile non violente et nous tenons à préciser que notre action n’est pas dirigée contre le personnel bancaire.
On nous fait croire qu’on ne peut plus financer tous les acquis sociaux. A cela s’ajoute la transition écologique. Comment continuer de vivre sur une planète qui n’est plus vivable ? Les scientifiques disent qu’à Besançon on aura des 50° en 2050. Là on a une priorité absolue pour pouvoir continuer à vivre et le gouvernement français et les gouvernements en général ne mettent pas du tout les moyens qu’il faut ».

Cette action citoyenne, même locale, illustre l’engagement des citoyens pour faire avancer des causes qui leur tiennent à cœur. Elle montre également que la désobéissance civile peut être utilisée comme un moyen efficace de faire entendre sa voix sans recourir à la violence ou à l’agressivité…