Salins-les-Bains : la cité du sel a de grands projets pour 2023

0
861
Clément Forêt remplaçait le maire Michel Cètre actuellement en convalescence.

Clément Forêt, 1er adjoint, accueillait au nom du maire Michel Cètre actuellement en convalescence, les élus, les habitants et habitantes de Salins, à la salle Notre Dame pour la cérémonie des vœux 2023. Après une rétrospective des travaux réalisés en 2022 et encore en cours, Clément Forêt faisait le point sur les chantiers à venir.

La Grande Saline

Finalisation d’un nouveau partenariat avec le Conseil Départemental et la Communauté de Communes. Le budget de la ville permettant à peine l’entretien de la Saline, ce partenariat est important pour développer un projet ambitieux.
« Je remercie le Président du Conseil départemental et les élus départementaux qui ont reconnu dans la Grande Saline un atout majeur du tourisme dans le Jura., ainsi que Dominique Bonnet, président de l’intercommunalité d’avoir su convaincre ses collègues de participer à ce projet de territoire. Ainsi nous pourrons mener à bien, ensemble, la réhabilitation tant espérée de la Maison du Pardessus et développer des actions novatrices dans la Saline », précisait Clément Forêt.

L’établissement thermal

Malgré son affaiblissement dû à la crise Covid, l’établissement termine l’année 2022 sur une note positive avec près de 2 000 curistes et 50 000 entrées pour la partie bien-être. Les efforts pour trouver un partenaire privé n’ont pas abouti mais cela n’empêche pas de préparer une nouvelle saison ambitieuse sous la forme d’une régie municipale, comme les années précédentes. Et pour la première fois il y aura des médecins salariés aux thermes, grâce à la mobilisation du secteur médical salinois et de sa région. Et puis malgré le coût élevé du gaz, les thermes ouvriront de mars à décembre participant ainsi au dynamisme de la commune.

Un pôle « Services à la population »

Après l’acquisition de l’ancien hôpital de Salins par la communauté de communes, un pôle services à la population sera installé dans le pavillon Jacquet. Après réhabilitation, le rez de chaussée pourra accueillir la maison France Service, les bureaux du Conseil Départemental et un Relais pour les Assistantes Maternelles. La Maison de Santé s’installera au premier étage. L’aile historique de l’apothicairerie qui reviendra à la commune sera utilisée à des fins culturelles.

25 millions d’investissements privés

Le projet d’usine à pellets qui promet de créer 40 emplois devrait se concrétiser (Dominique Bonnet annonçait en effet la signature du compromis de vente) et s’installera sur la zone des Mélincols. Ce projet marque un signal positif pour l’attractivité économique du territoire. Dès cette année, la commune réalisera un espace de retournement sécurisé pour les camions et véhicules venant de la vallée de la Furieuse et qui doivent se rendre sur la zone. Un aménagement qui bénéficiera également aux entreprises des Mélincols et de Marnoz.

Construction d’une chaufferie bois

Le projet est actuellement à l’étude pour répondre à la hausse des coûts des énergies fossiles. Basée aux ateliers municipaux, la chaufferie alimenterait en chaleur les thermes, les écoles, la salle des Communes, les HLM de la Gare, d’Olivet et Cicon. Ce projet n’est viable, précisait Clément Forêt, que si la Maison pour Tous (ex office HLM) s’engage dans cette démarche. A terme, cet équipement pourrait aussi chauffer le CRF, la MAS, l’hôtel de ville, le Casino, la Grande Saline et l’ancien hôpital.