Saint-Vit. Belle réussite du Forum pour l’emploi et le recrutement

Pour un lien plus efficace entre recruteurs et postulants.

0
313

Dernièrement, une trentaine d’entreprises recruteuses ainsi que les agences d’intérim, allaient à la rencontre de plus de 180 chercheurs d’emploi dans la vaste salle des fêtes.
Sur place tous les thèmes étaient représentés en partenariat avec la ville de Saint-Vit et Pôle emploi Planoise ; le maire de la commune, Pascal Routhier et sa première adjointe Anne Bihr étaient présents pour l’occasion.

L’agroalimentaire en tête !

Sylvie Bourreau, responsable du Pôle emploi (bientôt nommé France Travail), accompagnée de Jean Gannard, indiquaient : « Au programme de ce Forum, ce sont plus de quarante entreprises et partenaires de tous les secteurs qui ont rejoint notre initiative, nous estimons que sur le bassin de Saint-Vit, nous obtenons un véritable succès. La plupart des demandeurs d’emploi dont beaucoup de jeunes se sont déplacés ! ».
L’organisme Vitagora représentant les industries de l’agroalimentaire était également en présence pour ce qui concerne les entreprises du secteur telles : Moulin de Parcey, ENIL
« Les entreprises de la région offrent de nombreuses opportunités d’emploi dans tous les secteurs et les demandeurs d’emploi Saint-vitois sont à la recherche d’un Job le plus proche de chez eux ; donc auprès de sociétés locales, ainsi ceci permet à nos concitoyens de mieux connaître le tissu d’emploi sur la ville et ses alentours » précisait quant à elle Anne Bihr.

Lucie Clerc : une démonstration moderne des recrutements basée sur des tests

Était ensuite présentér une jeune conseillère dynamique de Pôle emploi, laquelle exposait ce pour quoi elle travaille et ce en quoi elle croit avec une présentation visuelle :
« Nos tests concernant les demandeurs d’emploi sont réalisés notamment au niveau de l’agroalimentaire sur la base des possibles aptitudes de la personne. Finie la demande d’emploi du CV classique ! Nous passons avec notre système vis-à-vis de la capacité des personnes à faire un travail, même pointu, pour ceci nous examinons l’habileté, le profil et les envies des chercheur(ses) d’emploi. Par exemple une femme « au foyer » qui a élevé ses enfants ne disposera pas d’un CV exceptionnel mais ceci ne lui empêche pas de disposer de beaucoup de capacités que recherche l’employeur : habileté, maitrise, sérieux etc… C’est là que nous intervenons et que nous présentons les évaluations de nos tests aux chefs d’entreprise et les compétences des candidat(e)s à un emploi. »

 

Des chiffres éloquents pour la ville

 

Le marché de l’emploi et du travail sur la ville de Saint-Vit font état d’un taux de chômage de seulement 6,8 %. Au niveau national ainsi qu’au niveau départemental, ces chiffres qui le bassin saint-vitois font état d’une baisse de chômage d’environ plus ou moins de 10% en une année tout en considérant que la moyenne de baisse en France était de 6,2 %. Le niveau d’étude est légèrement supérieur à la moyenne régionale, sur la ville, plus de 30% des demandeurs d’emploi  ont un BAC ou un BAC PRO.
Le secteur industriel occupe 22% des salariés de la ville de Saint-Vit contre 13% en région, ici encore il est estimé à 36% sur les secteurs du commerce, des secteurs des transports où des entreposages.

Des entreprise et des demandeurs en attente