Le Slip et la Casquette

0
64
Gérard Bouvier.

Une polémique agite la classe politique toujours soucieuse du bien-être de ses électeurs nombreux.

Lors des Universités d’été de la gauche, pour se faire quelques sous, tout en offrant à tous un produit de première nécessité, le PS à mis en vente pour 10€ une casquette rouge. La somme est modique en ces temps de « fin de l’abondance, fin de l’insouciance » et peut-être aussi de la fin des haricots. Le couvre-chef -et Dieu sait s’il y a des chefs à couvrir- porte la mention « Make la gauche great again ». C’est de l’anglais un peu bidouillé mais il exprime notre respect et notre soumission aux meetings américains qui nous ont appris, à droite comme à gauche, l’art de vendre slogans et goodies.

Certains font tout un pataques et nous rebattent les oreilles avec cette casquette parce qu’ils ont découvert, cachée dans un pli, la mention « made in China ».
C’est mesquin.

C’est vrai, ces chercheurs de bénéfices en produits dérivés auraient pu se tourner vers notre industrie de la confection. « Le Slip Français » qui nous moule et camoufle par-delà les partis et dont on ne dit jamais assez la concupiscence « s’est -selon son site- fixé pour mission de réinventer avec panache l’industrie textile française ». C’était l’occasion de fournir un stock d’invendus en soutien de la fête pour tous.
Bien sûr, il ne faut pas mettre la braguette sur le derrière. C’est placée sur le côté qu’elle est du plus bel effet et propice à l’élégance.

On trouve dans le catalogue en ligne des slips de différentes tailles adaptés aux envies de chacun(e), du XL jusqu’à la taille melon pour certains. Suivez mon regard. Les couleurs sont variées sans aller jusqu’à une fête arc en ciel hors sujet ici.

Voilà bien une occasion gaspillée…