L’invité de la semaine : Alain Mortier

Le rock’n horses à Courlans change de dimension. Concours 4*, vente aux enchères, spectacles équestres de haut niveau, concerts qui accueilleront davantage de spectateurs… La famille Mortier fait le plein de nouveautés.

0
680

Vous organisez un concours qui fonctionne bien depuis 2014. Pourquoi passer de 3* à 4* ?

Avec mon fils, Pierre-Alain, nous avions la volonté de faire mieux, plus beau, plus pointu. Les années précédentes, nous avons accueilli jusqu’à vingt nations, un plateau presque de 3* +. Cela nous a donné l’idée de faire un 4*. C’est un peu comme passer de la division 2 à 1 en foot. De tels concours, il n’y en a que trois en France. Le niveau d’accueil sera plus important, la dotation et le budget aussi. La logistique est complètement différente. Les cavaliers qui viendront seront plus connus. Et bien sûr ce concours sera qualificatif pour les jeux olympiques. Il y a beaucoup plus d’épreuves qui comptent pour le classement mondial. Je n’aime pas être dans le confort, j’aime avoir des challenges permanents.

Combien de chevaux sont attendus ?

450 chevaux et 130 cavaliers de 25 nations différentes. Pierre-Alain essaie au maximum de prendre des cavaliers du coin.

Pourquoi avoir étalé désormais votre organisation ?

Nous arrêtons de mélanger les chevaux et la musique. C’est compliqué pour les sportifs et les passionnés de musique. Nous avons décidé de programmer le festival le week-end qui suit le jumping, les 4 et 5 août. Et pour les soirées du jumping international (les 28 et 29 juin), nous accueillerons des spectacles équestres et notamment la star du moment, Lorenzo, qui tourne dans toute l’Europe, en ouverture de la vente aux enchères de jeunes chevaux de sport par Pierre Bergé.

Vous donnez aussi l’opportunité à un Jurassien que l’on connait bien de se produire…

Kevin Ferreira accompagnera Jérôme Sefer dans un numéro de voltige en liberté unique au monde en termes de technique et performance.

Vous annoncez aussi des nouveautés pour les concerts ?

Nous changeons de lieu parce que nous allons accueillir plus de monde. Nous aurons « les pieds dans le sable », c’est notre nouveau slogan. Nous avons investi dans des gradins de 800 places. Nous allons utiliser un système de son plus adapté. Pour la programmation, je reprends ce que j’écoutais adolescent donc j’ai encore plein d’idées à venir. Pour cette nouvelle édition, nous accueillerons Chico & Les Gypsies, La Caravane passe, Pocketfull of funk le vendredi et HF. Thiéfaine, Axel Bauer et Dom Ferrer le samedi. Chico & Les Gypsies, ce n’est pas rock, mais les gens qui m’entourent m’ont convaincu d’organiser une soirée festive.

Quel public attirent vos événements ?

Des gens de 40-70 ans en moyenne. L’ambiance se veut populaire chic. J’aime le beau. C’est ce qui m’émeut. Je veux offrir la même chose aux gens. Mon plus grand bonheur est de les voir partir avec la banane.