Arc-et-Senans : le Centre de Lumières vient d’ouvrir à la Saline royale

Inauguré le 15 avril 2023, le Centre de Lumières permet de s’immerger dans les sites du patrimoine mondial de l’UNESCO. Explications.

0
744
Le Centre de Lumières. Crédit : Iconem.

C’était l’une des grandes nouveautés attendues cette année à la Saline royale d’Arc-et-Senans. Le Centre de Lumières, situé dans la Berne Ouest (ancien bâtiment de production du sel), permet donc de se plonger dans la diversité du patrimoine mondial.

 

Un périple, sans bouger d’Arc-et-Senans !

Inscrite sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1982, la Saline royale d’Arc-et-Senans se veut être un centre pour sensibiliser à la question du patrimoine mondial. « Tout en valorisant les spécificités architecturales de l’un des corps remarquables de la manufacture royale, la vaste Berne Ouest (80m de long et 18m de hauteur sous toiture), il s’agit d’émouvoir, sensibiliser, enrichir et engager un public large, autour des richesses du patrimoine mondial matériel et immatériel, en particulier des sites UNESCO menacés, disparus ou inaccessibles, ainsi que des sites emblématiques qui ont largement évolué depuis l’époque de leur apogée », explique la Saline royale.

Réalisé en coopération avec la start-up Iconem, spécialisée dans la numérisation 3D des sites patrimoniaux, le Centre de Lumières est composé de plusieurs dispositifs. Des séquences immersives, avec huit films de huit minutes chacun, mettent en avant quelques sites du patrimoine mondial. Possibilité alors de découvrir la ville de Palmyre en Syrie, tout en s’offrant un tour devant les pyramides de Gizeh en Égypte par exemple. Un véritable périple, sans bouger d’Arc-et-Senans !

Un globe terrestre interactif offre la possibilité au public de zoomer sur certains sites UNESCO. La Liste du patrimoine immatériel, sur laquelle a été récemment inscrite la baguette de pain, n’a pas été oubliée ; puisqu’un pavillon avec des vidéos à 360° permet de s’y plonger.

 

« L’objectif est de devenir un lieu de référence incontournable pour découvrir la diversité des sites UNESCO du monde entier modélisés en 3D dans le cadre d’une installation immersive totale », conclut la Saline royale.