Arbois : signature du contrat de plan interrégional Etat-Région 2021-2027 (CPIER)

Un investissement de près de 60 millions et une collaboration étroite entre les régions Bourgogne Franche-Comté et Auvergne Rhône Alpes pour un développement cohérent du massif du Jura.

0
592

Le 2e contrat de plan interrégional Etat-Région 2021-2027 (CPIER) a été officiellement signé à Arbois le jeudi dernier. Son objectif : soutenir l’activité économique dans le Massif du Jura tout en préparant les acteurs locaux au défi climatique croissant. En présence de Marie-Guite Dufay, présidente de la région Bourgogne Franche-Comté, et de Franck Robine, préfet de la région Bourgogne Franche-Comté, le CPIER a validé une enveloppe de plus de 60 millions d’euros. (26 millions d’euros pour le premier contrat).

Le CPIER 2021-2027 concerne non seulement la région Bourgogne Franche-Comté, mais s’étend également à la région Auvergne Rhône Alpes. Les deux entités ont travaillé en étroite collaboration pour permettre aux acteurs locaux de partager leurs expériences et d’assurer un développement cohérent du massif.

Soutenir le tourisme durable et la préservation de l’environnement

Parmi les nombreux projets accompagnés par le commissariat du massif dans le Jura depuis 2021, on trouve la restauration du centre de séjour du Duchet à Nanchez, le financement partiel des études liées à l’aménagement du site de la Reculée des Planches près Arbois, des aménagements sur le site de Bellecin, ainsi que des travaux sur le site Unesco de la Grande Saline à Salins-les-Bains. Ces initiatives visent à valoriser le patrimoine naturel et culturel de la région, tout en favorisant le développement d’un tourisme durable et respectueux de l’environnement.

Un projet exemplaire : le Jurassic vélotour

L’un des projets phares soutenus par le contrat de plan interrégional est le Jurassic vélotour. Fruit de la collaboration entre la région Auvergne Rhône Alpes, la Bourgogne Franche-Comté, l’État, les départements et les communes, ce parcours à vélo traversant le massif du Jura met en lumière les questions liées à l’hydraulique. Le Jurassic vélotour propose 43 parcours, totalisant 1 500 km de petites routes et chemins, et 100 curiosités à découvrir dont lacs et cascades.

Laurent Petit, maire des Hauts de Bienne, a évoqué quant à lui la création d’une loge destinée à un troupeau de chèvres communales, chargé d’entretenir les espaces végétalisés de la région.