Jura. Préfet : violences et addictions concentrent ses efforts

2023 a épargné le Jura en crise majeure en matière de sécurité et de protection civile. Cela a permis de se préparer aux événements à venir, notamment aux risques de feux de forêts.

0
295
Le préfet a présenté ses voeux aux élus du Jura.

« Nous sommes dans une situation de crise durable. Les exigences de nos concitoyens sont fortes, a introduit le préfet, Serge Castel, lors de ses vœux. Les élus conservent leur intacte volonté d’agir positivement. Il nous faut capitaliser sur les atouts du Jura et allier nos forces. »
Le préfet s’est d’abord exprimé en matière de sécurité et de protection civile. « 2023 nous aura épargné en crise majeure. Cette accalmie relative nous aura permis de nous préparer aux événements à venir, notamment aux risques de feux de forêts. Notre plan d’actions a d’ores et déjà permis de réduire fortement les vulnérabilités en cartographiant le risque, en formant et équipant nos sapeurs-pompiers, ou encore en entamant les premiers aménagements de nos forêts permettant leur meilleure défendabilité… » Ce travail se poursuivra en 2024.

29 morts

Si le département est préservé en matière de délinquance, « certains indicateurs démontrent la nécessité de rester vigilants et d’être très présents sur le terrain ». L’augmentation constante des violences intrafamiliales et violences sexuelles, les problématiques d’addictions et la prégnance des trafics de stupéfiants concentrent ses efforts. L’accidentalité routière est en forte hausse, le bilan est lourd avec 29 morts. L’effort répressif a donc été renforcé en déployant un plan départemental des contrôles routiers depuis la fin de l’été.
Les collectivités ont déposé 950 dossiers auprès de l’Etat : 22 millions d’euros de subventions ont été accordés l’année dernière. Le préfet a encore souligné qu’un Jurassien obtient désormais un rendez-vous en moins de onze jours pour faire une carte d’identité ou un passeport.
Parmi les annonces 2024 : la signature à venir de l’arrêté de déclaration d’utilité publique pour le projet hydroélectrique de Saut Mortier, les deux nouvelles brigades de gendarmerie à Cousance et Lavans-les-Saint-Claude et la poursuite du projet de nouvel abattoir de Lons-le-Saunier, « essentiel ».