Xavier Thévenard réalise un exploit sur le GR 20 corse

Le traileur du massif jurassien a parcouru le mythique chemin de l'île de beauté en 32h32.

167
Xavier Thévenard, l'homme qui vole sur les cîmes...

Sur la terre de ses parents et de ses amis, Xavier Thévenard a donné tout ce qu’il avait. Après 32h32 d’efforts ininterrompus, le traileur domicilié à Jougne (25) est arrivé le 7 juillet au bout des 180 kilomètres reliant le nord au sud de la Corse par son “épine dorsale”, ponctuée de dénivelés impressionnants (14.000 mètres au total). Réputé auprès des randonneurs de tout poil pour sa difficulté (nécessitant 16 jours d’efforts en moyenne), le G.R. 20 n’a pas épargné les jambes de l’athlète : “Je suis explosé, je crois que je n’ai jamais autant souffert que sur les 30 derniers kilomètres” a t-il confié à l’arrivée à nos confrères de Corse matin.
Le garçon s’avère pourtant des plus affûtés : en dix ans d’ultra-trail, il s’est déjà illustré à maintes reprises, comme par exemple en 2013, 2015 et 2018, lorsqu’il remporte le non moins mythique UTMB (ultra trail du mont Blanc).
“Mais je n’avais jamais couru plus de 24h non stop” reconnait-il, surtout sur un parcours aussi ‘casse-patte’ : des pierres qui roulent, des terrains glissants, etc. Le risque de blessure existe à chaque foulée, mais Xavier Thévenard avait en tête un chrono. S’il ne bat pas le record de l’épreuve (détenu en 2016 par François D’Haene en 31h06), il a fait mieux que Killian Jornet, l’homme aux foulées aériennes (32h54 en 2019). Et surtout, il a réalisé une course corse dans l’âme, puisque partagée avec une communauté d’autochtones qui l’ont soutenu jusqu’au terminus, à Conca. Éprouvé par cette épreuve surhumaine, perclus d’ampoules, accablé par la chaleur, Xavier Thevenard a juré qu’on ne l’y reprendrait plus, et qu’il ne retenterait pas cet exploit terminé dans la souffrance. Mais à 32 ans, il nourrit encore de superbes projets.