Wanted chauffeurs volontaires pour transports à la demande

Les bénéficiaires  en redemandent, car CNJ Seniors leur rend grand service mais des conducteurs manquent encore à l’appel.

0
19
Les piliers de CNJ Seniors ont tenu un stand au forum des associations (a gauche, son président David Dussouillez).

L’association CNJ Seniors qui a participé  au forum des associations de Champagnole  a établi des contacts avec des seniors souhaitant être transportés et des chauffeurs volontaires. Des contacts bienvenus, « puisqu’il est nécessaire d’étoffer l’équipe de chauffeurs pour répondre à l’ensemble des demandes sur le territoire de Champagnole-Nozeroy-Jura » a souligné Clément Pernot, président de la communauté de communes.
Il lance un appel à tous les volontaires ayant quelques heures à donner, en particulier sur les secteurs actuellement non couverts : sur la totalité du plateau de Nozeroy (jusqu’à la frontière avec le Doubs), sur la Combe d’Ain, mais aussi entre les communes de Supt à Ardon, autour de Syam, et autour de Foncine.
Il précise également que : « L’engagement du chauffeur volontaire est à la carte, et les bonnes volontés sont les bienvenues même ponctuellement pour répondre à l’ensemble des demandes ». Des demandes variées : aller en courses, à un rendez-vous médical ou para-médical, chez le coiffeur ou la bibliothèque, visiter un proche (ou un défunt au cimetière) etc. Selon David Dussouillez, président de CNJ Seniors « plus de 400 transports ont déjà été réalisés depuis la création du service, à raison de 15 transports par semaine en moyenne dernièrement. Nous comptons environ100 bénéficiaires  pour 50 chauffeurs volontaires » mais concentrés sur certains secteurs seulement.
Avis donc à tous les amateurs qui veulent rendre service…

Les bénéficiaires en parlent…

« Être privée d’indépendance, c’est quelque chose d’épouvantable » : pour une habitante de Crotenay de 85 ans, être privée de voiture du fait de problèmes de santé, a constitué un choc. Comment aller chez le docteur, à la pharmacie ou chez le coiffeur alors « qu’à Crotenay, il n’y a plus rien » et qu’elle peine à marcher ?
La réponse est venue du dispositif CNJ Seniors, « qui m’apporte de l’indépendance ainsi qu’un contact très facile avec les chauffeurs » confie la retraitée.
« Je tiens d’ailleurs à les remercier, tant ils s’avèrent sympathiques et dévoués. Ils me prennent devant chez moi et me déposent à Champagnole ». Les enfants interviennent parfois en appoint par exemple pour faire les courses, mais « ils ont leur vie »…
A Cize également, même questions existentielles de mobilité : « Ma voiture a cassé et mes enfants m’ont dit : tu ne vas pas en racheter une à 93 ans » témoigne une bénéficiaire qui souhaite également rester anonyme.
« J’utilise le service deux fois par semaine pour aller à Champagnole : faire les courses, aller chez le médecin ou à la pharmacie », voire au cimetière en vue de la Toussaint.
« Prévenir 2 jours à l’avance ne me pose pas de soucis, car je me déplace les mardis et les vendredis. Comme je suis tombée et que j’ai du mal à marcher, un chauffeur m’aide à porter des sacs trop lourds pour moi. Pendant le confinement, je lui donnais ma liste et il a même fait mes courses pour moi ! ».
Et cette retraitée de remercier elle aussi chaleureusement ces chauffeurs bénévoles, avant de conclure : « Je n’ai plus de voiture, mais cela ne me manque plus ».

En pratique

Les bénéficiaires appellent (au moins 48 heures avant) la permanence téléphonique située à Champagnole, chargée de mettre en adéquation offres et demandes. Moyennant une somme modique (3 € comprenant l’aller et le retour), ils sont conduits par un chauffeur volontaire (défrayé à hauteur de 0,30 €/km).

Contact : 07 57 43 43 77/ permanences téléphoniques les lundis mardis mercredis jeudis de 9h à 12h.