Vouglans : la guerre des gaules sur la 2e catégorie

Le devenir du lac de Vouglans continue à déchaîner les passions parmi les pêcheurs du Jura.

123
Le loisir pêche draine de nombreuses retombées économiques grâce à Vouglans.

La commission “grands lacs intérieurs” qui s’est tenue dernièrement sous l’égide des services de l’état a mis autour de la table les pros et les antis “passage en 1e catégorie”. Parmi ces derniers l’AAPPMA de Moirans et son président Arnaud Fourrier( ainsi que d’après lui, le conseil départemental du Jura). Gestionnaire des 3/4 du lac et forte de ses 1.000 adhérents, cette AAPPMA défend vigoureusement le maintien du lac en 1e catégorie. “Les pêcheurs qui ont été consultés y sont favorables à 75%” selon Arnaud Fourrier, qui y voit l’occasion de protéger le sandre et le brochet (en particulier lorsqu’ils sont les plus vulnérables -reproduction-).
L’AAPPMA de Clairvaux (qui gère le reste du lac) et la fédération de pêche font au contraire front commun pour son passage en 2e catégorie, eu égard tout d’abord à son peuplement qui recèle peu de salmonidés. Pour la fédération de pêche, la 2e catégorie permettrait justement de mieux protéger le sandre. Les services de l’état semblent plutôt prêts à suivre cette voie, et le préfet du Jura tranchera dans les semaines à venir. Derrière cette polémique plane l’ombre des pêcheurs professionnels : exclus de facto des lacs de 1e catégorie, ils pourraient déposer une demande dès lors que Vouglans la quittera. La fédération s’est voulue rassurante : “Il n’y a pas de pêcheur professionnel sur les lacs artificiels en France, et une étude a prouvé que le cheptel était trop fragile”…
Arnaud Fourrier dénonce pour sa part une tentative de “putsch et de passage en force”, et promet des actions ou manifestations si jamais Vouglans devait changer de statut.
A suivre…