Jura. Val-de-Saône. Voeux de la CAP Val-de-Saône : “L’esprit d’équipe”

C'est une assistance nombreuse qui a répondu à l'invitation de Marie-Claire Bonnet -Vallet, présidente de la Communauté de communes CAP Val-de-Saône qui a présenté ses vœux dans la nouvelle salle de réunion du siège de l'intercommunalité.

473
Marie-Claire Bonnet-Vallet, présidente de la CAP Val-de-Saône.

Entourée des vice-présidents et des délégués communautaires, la présidente, également Conseillère départemental, a d’abord salué les autorités, les élus locaux parmi lesquels on notait la présence de Ludovic Rochette représentant le député Rémi Delatte, mais aussi les agents de la Communauté de communes.
Lors de ses vœux ponctués de messages forts, Marie-Claire Bonnet-Vallet n’a pas souhaité faire le traditionnel bilan des réalisations de la CAP Val-de-Saône pendant l’année écoulée :
Aujourd’hui, mon propos ne sera pas de vous faire un inventaire des réalisations de la CAP Val de Saône, mais plutôt de vous présenter le sens que nous souhaitons donner à l’action publique intercommunal. Et cette action publique passe par l’émergence d’un état d’esprit communautaire. Cet esprit communautaire, que je qualifierai d’esprit d’équipe, c’est tout le sens de mon engagement politique“.

Adapter les services aux évolutions de la société…

Aucun service n’a disparu depuis la fusion (Auxonne-Pontailler-sur-Saône), au contraire, de nouveaux apparaissent”, indiquait Marie-Claire Bonnet-Vallet en citant le siège et l’école de musique, la maison des services ou l’implantation à venir du Centre de gestion comptable“.
Et de poursuivre : “Bien entendu, le déploiement de services sur le territoire dépend également de notre ambition locale. Là encore, la complémentarité commune-communauté de communes ne peut que favoriser le déploiement de services utiles à la vie quotidienne de nos habitants.
On récence des besoins, on les étudie en concertation avec l’ensemble des acteurs et on prend des décisions. Il faut adapter le niveau de service au territoire sur lequel il est implanté. Cette méthode sera mis en œuvre pour la compétence eau et assainissement. Bien sûr, on peut regretter la méthode de transfert automatique prévue par le législateur mais il faut désormais dépasser ce constat“.

Construire un avenir durable

Nous avons lancé la démarche du projet alimentaire territorial avec en perspective la structuration d’une filière pour les agriculteurs, la promotion des circuits courts et renforcer la qualité des produits qui sont consommés par les famille du territoire, à travers notamment la restauration collective, mais pas seulement. La construction de cet avenir passe par le respect du plan climat, air, énergie et territoire, un plan de la CAP Val-de-Saône pour lequel le préfet a émis un avis favorable en novembre 2019“, précisait Marie-Claire Bonnet-Vallet.

Projets et ambitions

Vous voyez, les projets et ambitions sont nombreux, mais, sans des femmes et des hommes engagés pour les porter et les mettre en œuvre, il ne s’agirait que de paroles sans lendemain“, soulignait la présidente avant de lancer de grands et chaleureux remerciements à l’ensemble des maires, des vice-présidents de la CAP Val-de-Saône et élus communautaires qui contribuent à “cette œuvre collective“.
Ces remerciements sont aussi allés à l’ensemble des collaboratrices et des collaborateurs de la Communauté de communes : “On parle souvent des grands serviteurs de l’Etat pour la haute fonction publique, mais on peut parler aussi des serviteurs de l’action publique locale qui assument au quotidiens les services de proximité“.
Puis pour terminer Marie-Claire Bonnet-Vallet, a, comme à son habitude, achevé son discours par une citation : “Quand l’avenir est incertain, imprévisible, le remède se trouve dans la capacité de faire et de tenir ses promesses” (Hannah Arendt).

Marie-Claire Bonnet-Vallet entourée des élus communautaires.