Visite du Barrage EDF du Saut-Mortier en Petite Montagne

Au royaume de la fée électricité.

0
125
Le Barrage de Vouglans en amont majestueux ouvrage hydraulique!

Cet été encore EDF a ouvert les portes du Barrage du Saut-Mortier, sur la rivière d’Ain équipée de six centrales hydroélectriques sur son parcours, selon un principe de transparence bien sûr, mais avec des contraintes de sécurité évidentes pour tous, liées à la pandémie de Covid et en fonction du plan Vigipirate toujours en vigueur. En effet les ouvrages hydrauliques n’appartiennent pas à EDF, mais pour l’instant encore toujours à l’Etat, qui lui impose en tant que locataire un cahier des charges établi et à respecter. Ainsi sa mission première est de produire de l’électricité. Mais les problématiques d’environnements, respect de la faune et de la flore aquatique, régulation des cours d’eau, ainsi que les impératifs touristiques disséminés tout au long de la retenue sur les deux rives doivent être pris en compte par tous les intervenants concernés, dans une concertation nécessaire.

Juste impressionnant.

Nous étions 15 touristes ou autochtones ce vendredi matin à avoir répondu à l’appel de l’électricien national. Et durant les deux heures de visite guidée, nous avons pu découvrir les entrailles et les extérieurs de ce barrage construit pour une première centrale entre 1898 et 1901 (Saut-Mortier I) et une seconde entre 1903 et 1906 (Saut-Mortier II). Les deux alternateurs producteurs d’électricité actionnés par la puissance de l’eau au cœur de la centrale, le barrage lui-même et ses évacuateurs de crue ainsi que le poste de transformation d’énergie sont tout à fait impressionnants. Son architecture intérieure contemporaine, rigoureuse et dépouillée, lui confère un style particulier, située dans un cadre naturel et verdoyant remarquable, à l’aval immédiat du barrage de Vouglans, qui lui ne se visite plus depuis longtemps, sécurité oblige…