Visite de CTS

Une entreprise familiale qui évolue depuis 50 ans…

43
Denis Hochedé le PDG, Laure Lebon, et Jean-Louis Millet au paradis des lunettes!
Le Contrôle qualité des dépôts de traitement très sophistiqué!
L’Unité de traitement des eaux souillées au TOP!

Dans le cadre de ses rencontres avec le tissu industriel local Laure Lebon sous-préfète de Saint-Claude, était en visite avec le maire Jean-Louis Millet ce lundi 15 avril de l’Entreprise san claudienne CTS, La Comtoise de Traitement de Surface.
C’est une société familiale depuis 50 ans spécialisée dans le domaine du traitement de surfaces des métaux et du plastique. Le groupe CTS, grâce à ses filiales (CTS St-Claude – CTS Romania -TSM) est à même de proposer des revêtements esthétiques et durables sur pièces plastiques et métalliques, et d’apporter des solutions novatrices et fiables. Conscient de la diversification à obtenir afin d’évoluer, le savoir-faire de sa filiale UNT permet au groupe CTS de réaliser des outillages destinés à la fabrication de composants métalliques de précision. La maîtrise de technologies telles que le matriçage, l’usinage, l’électroérosion à fil fin ou la tribofinition permettent d’obtenir des composants de grande qualité destinés en priorité aux marchés du luxe.

Automobile, lunetterie, sport et luxe…

L’entreprise ayant obtenu les normes ISO 9001 et 14001 en traitement de surface travaille au global à 50% pour l’industrie et à 50% pour le luxe.
Avec 70 salariés la filiale CTS Saint-Claude a une grosse part de marché dans l’industrie mais aussi dans la lunetterie. CTS Romania avec 80 salariés complète l’activité productrice des deux secteurs. Deux procédés sont utilisés avec le traitement de surface par revêtement, où l’on va déposer soit du métal soit de la peinture sur le support organique ou métal proposé par le client. La galvanoplastie est le dépôt par électrolyse de métal sur métal comme sur plastique. Une Activité de zingage fonctionne aussi, souvent pour de l’anticorrosion. L’entreprise œuvre dans trois secteurs,  l’automobile, la lunetterie et le sport. CTS comme le précise son PDG Denis Hochedé est sûrement le plus vieux sous-traitant de la société d’équipements de sport Salomon, avec aussi Mavic et Atomic, puisque cela dure depuis 48 ans et notamment par la création de la société CTS en Roumanie pour le revêtement des fixations en plastique comme en métal. Le CA de l’entreprise tourne autour de 17M€ et se répartit à 58% pour l’automobile, le sport-loisirs à 24% et 18% pour le reste dont la lunetterie. Dans le luxe l’horlogerie suisse représente 27%, la lunetterie 47%, et la maroquinerie/parfumerie 26%, avec des clients prestigieux comme Cartier en France et THEO designer en Belgique…