Vallée de la Vallière sans camions : au feu orange

Même si les poids lourds pourraient descendre la côte de Montaigu, le hiatus entre pratique et théorie perdure. L’assemblée générale de « Défense de la vallée de Vallière » a permis de faire le point.

0
36
Dans la descente de Montaigu, les camions seraient séparés des voitures car en cas de rupture des freins...

« Un dossier qui n’avance pas » : à son « grand désespoir », Clément Pernot, président du Conseil départemental a résumé le sort qui colle au projet de déviation des poids lourds. Bien que leur nombre ait diminué (400 camions/ jour selon Jérôme Cordellier, maire de Conliège), les habitants de Perrigny, Conliège et Revigny subissent toujours les nuisances liées à ce trafic : bruit, pollution, dangerosité, encombrement de la RD 678, etc.
Le projet s’avère pourtant abouti sur le papier, comme l’a rappelé Claude Borcard, président d’ECLA : « ajouter sur la droite de la descente, une voie réservée aux poids lourds ». Mais aussi « ajouter une route qui longera la Vallière jusqu’à l’entreprise JTD » (le long de la plaine de jeux) et qui traversera la rivière afin de rejoindre la RD 678, afin d’éviter que le quartier des Péroseys se transforme en cul-de-sac. C’est justement cette phase du projet qui risque de le retarder, puisque selon Clément Pernot, il est « soumis à la loi sur l’eau », d’où des procédures administratives à venir (enquête publique). Le président du Conseil départemental espère que celle-ci ne donnera pas lieu à des recours dilatoires, au nom « de la souffrance » des habitants de la vallée.

Un dialogue restauré entre les élus

En attendant, il a lancé : « Nous allons faire le rond-point d’Orgelet », qui sera le premier ouvrage d’art de la future déviation. Il remplacera en effet l’actuel carrefour de la RD 678, situé à proximité de Saint-Maur, permettant aux poids lourds venant d’Orgelet de partir vers Lons ou Revigny (lorsque la côte sera fermée pour cause de gel). Jean-Yves Ravier, maire de Lons, a confirmé : « On a eu à cœur en arrivant aux affaires de trouver un terrain d’entente qui profitera à tout le territoire lédonien et au-delà ». La vraie nouveauté découle en effet d’un dialogue entre les nouveaux élus locaux et le Conseil départemental, dialogue autrefois tendu… Un autre rond point sera réalisé sur la rocade de Lons, non loin du commissariat de police : il permettra de tourner à gauche lorsqu’on vient de celui-ci, et de délester la voirie (à sens unique) entre plaine de Jeux et JTD.

Mise en valeur de la reculée

Pierre Chavon, président de l’Association de défense de la vallée de la Vallière, s’est déclaré « déçu » par le statu quo de la déviation. Il a en revanche expliqué que des études ont abouti pour préserver le patrimoine naturel et éviter l’enfrichement de cette belle reculée. Un programme d’actions sera lancé en 2021 et pour les six années à venir sur des volets environnemental, agricole et forestier.