Vadans : le troisième Biou du mois de septembre

46
Le cortège se dirige vers l'église.

Saint-Maurice, le saint patron de Vadans était fêté dimanche 22 septembre à l’occasion de la traditionnelle fête du Biou. Les fanfares des Jamois et des Play mobiles emmenaient le cortège composé des garde-fruits et des vignerons soutenant la grappe, précédés des enfants des écoles costumés et portant hottes et paniers remplis de raisins. Accueillie par le père Wojciech Ciesla, la grappe était bénie puis hissée dans le chœur de l’église. Après la cérémonie religieuse, une gerbe était déposée au monument aux morts avant que les enfants des écoles n’entonnent La Marseillaise.

Puis venait le moment tant attendu du savoureux discours du maire Henri Dorbon qui comme d’habitude ne manquait pas d’humour, évoquant les aléas du climat « On a beaucoup parlé de climat cette année, un climat qui change, un climat qui se dérègle, un climat malsain, un climat explosif. Avec climat tout va. Il faut changer de climat. Au sommet on prend des mesures, mais finalement au lieu d’une année en 9 on a une année en jaune. Les gens ne comprennent pas comment on fait baisser la température en augmentant les taxes, comment on sauve les ours polaires en cassant leurs voitures. Alors ils se rendent aux giratoires le samedi, ensuite ils montent à Paris. On voit à la télé les casseurs au 20 heures, beaucoup de feu, beaucoup de fumée, la fumée se vend bien à l’écran. Mais il faut que ça s’arrête. On distribue quelques milliards et enfin ultime soulagement on organise un grand déblabla qui fait encore beaucoup de fumée… Restons sereins et courageux face à l’avenir, face à notre destin, poursuivait-il, sachons apprécier le temps qui passe avec ses mauvais jours et ses jours de fête. » Un apéritif concert clôturait cette matinée festive.