Vadans : le maire sera-t-il candidat à sa propre succession ?

90
Vadantières et vadantiers ont répondu nombreux à l'invitation de leur maire.

Réponse en demi-teinte dimanche 12 janvier lors de la traditionnelle présentation des vœux. « Je ne vais pas prendre la place de mon successeur, confirmait Henri Dorbon. Je vais continuer dans un premier temps à préparer une liste en vue des prochaines élections. Je le fais avec bon nombre de conseillers sortants que je complimente pour leur réengagement. J’invite dès à présent les candidats à se faire connaître s’ils souhaitent s’investir dans la vie communale au sein du conseil municipal ou des commissions. Si parmi ces candidats il se trouve un candidat sérieux au poste de maire je me retirerai et autant que possible avec grâce et légèreté sans livrer bataille. Je confirme que je ne vais pas prendre la place de mon successeur, pour les plus hésitants je confirme également et contrairement aux idées reçues qu’être maire ce n’est pas la mer à boire mais qu’il faut savoir trinquer et ne pas trinquer trop tout de même ».

Rapide rétrospective

« Depuis 12 ans, mon conseil municipal et moi-même avons eu comme ambition de développer le vivre ensemble et la convivialité, d’améliorer le cadre de vie : c’était notre projet ». « Nous avons chaque fois que nous le pouvions placer l’humain au cœur du projet, soulignait l’élu. Nous n’avons pas toujours donné entière satisfaction mais nous avons autant que possible préserver l’unité de notre village ».
De belles réalisations durant ces 2 mandats, entre autres : le parc Jeanguillaume, le verger conservatoire et le parcours de santé, l’espace liberté, le lotissement des Perchés, la réfection de la salle des fêtes, mise en place d’un trottoir sur la RD 19, pose de 700 m² panneaux photovoltaïques…