Une rentrée scolaire anormalement “normale”

Masqués ou pas, des dizaines de milliers d'élèves jurassiens ont repris le chemin de leur classe. Retour sur les particularités de cette rentrée, marquée aussi par les ouvertures de classes dans le 1er degré. 

130
Front view portrait of child with face mask back at school after covid-19 quarantine and lockdown, raising hands.

Onze classes créées : dans le Jura, on n’avait pas vu de telles nouveautés depuis un moment. Selon Mahdi Tamene, inspecteur d’académie, cette embellie assez « inédite » se remarque d’autant plus que cinq classes “seulement” ont fermé.
Dans les communes de moins de 5.000 habitants, le maire dispose désormais d’un droit de veto a t-il rappelé : résultat, le taux d’encadrement (nombre de postes pour 100 élèves) ne cesse d’augmenter, passant de 5,15 en 2015 à 5,90 aujourd’hui. Ceci d’autant plus que les classes de grande section, CP et CM1 situées en zone d’éducation prioritaire, se trouvent désormais dédoublées afin de limiter leurs effectifs à 12/13 élèves par classe. “Dans le Jura, 100% de cet objectif a été atteint” a précisé Mahdi Tamene, avec 2 nouvelles écoles concernées à Saint-Claude et 3 autres à Dole. Dans toutes les autres zones, les écoliers sont désormais limités à 24 par classe : “un objectif atteint à 92% dans le Jura” a précisé l’inspecteur d’académie. De quoi mettre, pour les 20.103 élèves du Jura du 1e degré, le maximum de chances de leur côté…

Davantage d’accompagnement en collège et lycée

Du côté des collèges du Jura, qui comptent 9.450 élèves, l’inspecteur d’académie conseille “très fortement aux familles de s’inscrire à Devoirs faits”, si ce n’est déjà fait. Ce dispositif -préexistant au Covid 19- a pris encore plus d’importance à la lumière des mois de confinement, rimant pour certains élèves avec décrochage scolaire. Des moyens humains supplémentaires ont été affectés à l’accompagnement de ‘Devoirs faits’ à concurrence de 4 heures de “coaching” par semaine en 6e, et de 3 heures par semaine sur les autres niveaux. Reste donc aux familles à se positionner, puisque tout repose sur la base du volontariat….
Les lycées s’inscrivent également “dans la continuité des années précédentes”, exception faite de la réforme du bac, qui rentre pleinement en vigueur en 2020… Les heures d’accompagnement personnalisé (AP) ont elles aussi été renforcées, pour permettre aux lycéens qui le souhaitent de reprendre pied après les longs mois de ‘télétravail’ à domicile. Enfin, l’école inclusive dédiée aux élèves souffrant de handicaps ou de difficultés a le vent en poupe grâce à la création d’une classe Ulis à Salins-les-Bains, d’un poste à l’IME de Dole ou d’un au lycée Le Corbusier de Lons, etc. Au total 900 élèves sont ainsi accompagnés dans le Jura par 400 AESH.
D’après les premiers échos du terrain, la rentrée semble avoir été globalement “sereine, avec des élèves et des enseignants heureux de revenir” conclut le patron des enseignants du Jura. Avec même un taux d’absentéisme des élèves « excessivement faible », qui prouve la volonté des familles de tourner la page Covid…

Onze ans, l’âge fatidique pour porter le masque comme les adultes.

Le masque partout, sauf…

Sur le plan sanitaire, “nous sommes prêts et extrêmement vigilants” a assuré Mahdi Tamene : tout a été pensé pour isoler un éventuel élève symptomatique avec l’extrême réactivité qui s’impose. Quant au port du masque, obligatoire pour les plus de 11 ans, il souffre quelques exceptions pour certaines activités d’EPS, d’éducation musicale ou pour la cantine par exemple…

Les ouvertures de classes

Lons le Saunier (Rousseau élémentaire), Lons le Saunier (Prévert), Dole (Saint Exupéry maternelle), Dole (Sorbiers maternelle), Dole Rochebelle (élémentaire), Dole (IME Bonlieu),  Champagnole (Boulevard maternelle), Saint-Claude (Mouton maternelle), Dampierre, Saint Amour, Chamblay.