Une randonnée nocturne attrayante

Au début du mois, de nombreuses personnes ont déambulé, de nuit, dans la forêt de Mont-sous-Vaudrey. Armés de bols, ces noctambules buvaient de la soupe à des points de ravitaillement – de quoi se réchauffer en ces froids hivernaux. Lumière sur cette manifestation atypique.

121
Organisée pour la troisième année consécutive par l’association Anim’Mont, la rando’soupe ne cesse d’attirer de plus en plus de courageux en recherche de sueur froide.

Marcher pour se réchauffer

Organisée pour la troisième année consécutive par l’association Anim’Mont, la rando’soupe ne cesse d’attirer de plus en plus de courageux en recherche de sueur froide. En 2018, 120 personnes avaient répondu à l’appel là où l’an dernier, 180 individus s’étaient déplacés. Cette année, ils étaient entre 300 et 350 à braver le froid.

Trois possibilités de parcours leur étaient proposées : la « rando cool » de 8 kilomètres, la « rando sportive » de 10 kilomètres et la « rando nordique » de 12 kilomètres. Un excellent moyen de réveiller son corps après le foie gras, la dinde aux marrons et les blagues de l’oncle alcoolisé (oui, certains clichés ont la vie dure). La nuit en forêt étant propice aux égarements, un balisage minutieux fut installé.

Cette année, ils étaient entre 300 et 350 à braver le froid.

Un moment convivial

Au cours de ces randonnées, les participants pouvaient déguster des soupes réalisées par les bénévoles de l’association. Ainsi, quatre soupes différentes étaient proposées à deux points de ravitaillement. Au total, c’est plus de 200 litres de soupe qui furent ingurgités lors de cette manifestation.

En bref, comme le résume la bénévole Charline, « l’objectif est de faire une randonnée de nuit pour se retrouver dans un moment convivial ». Une équation réussie ayant permis de générer du lien social.