Une Ministre des Sports chaleureuse et à l’écoute

Roxana Maracineanu en visite dans le Haut-Jura….

49
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Veni, Vidi, Amavi…

Elle était annoncée, elle est venue, elle a vu, et elle a aimé…
L’ancienne championne de natation Roxana Maracineanu, actuelle Ministre des Sports, était à Mouthe dimanche dernier pour l’arrivée de la 40ème Transjurassienne. Cette amoureuse du Jura explique avec simplicité, qu’elle apprécie beaucoup la Franche-Comté, et le ski nordique. Elle connaît très bien le haut-Jura, puisqu’elle y vient souvent en vacances depuis plus d’une dizaine d’années avec son mari et ses trois enfants. Avec son association de Clamart elle a réalisé des séjours ski/natation à Morbier chez Patrice Bailly-Salin. Elle avait entendu parler de la Transjurassienne par les frères Fourcade Martin et Simon, il y a fort longtemps lors de stages en commun à Font-Romeu.

Visite des installations du CNSNMM aux Tuffes et à Prémanon

Le lundi était réservée pour la ministre à la visite des installations du Centre National de Ski Nordique et de Moyenne Montagne de Prémanon. Dans les bâtiments du site des Tuffes, elle s’est tout d’abord «félicitée de la très bonne collaboration dû au sport entre la France et la Suisse, en vue des JOJ 2020 de Lausanne l’année prochaine, des Jeux Olympiques qui seraient peut-être  une petite répétition pour de plus grands Jeux, qui sait…»
«Merci à tous, athlètes, sponsors, encadrants, élus, qui soutiennent tout cet écosystème  sportif créé ici à Prémanon». Ensuite elle a visité le pas de tir du Biathlon sur le site, en  compagnie de jeunes biathlètes en entrainement. C’était vraiment de saison avec de la neige tombante et des bourrasques de vent.  La ministre s’est même essayée au tir couché, sous l’œil et les conseils avisés de Franck Badiou ancien champion au tir à la carabine et entraineur des biathlètes français. Ses conseils ont été efficaces, car Roxana redevenue un instant athlète a fait mouche au moins une fois, ce qui est remarquable au regard des conditions météos. Elle a visité ensuite l’installation ultra moderne du CNSNMM lui-même, locaux d’hébergements, salle de fartage avec la machine à farter, gymnase et salles d’entrainement spécifiques (simulateur d’efforts sur tapis roulant), salle de cryothérapie etc…
Elle s’est aussi exprimée sur la nouvelle organisation du sport français en gouvernance partagée avec la création d’une agence pour le sport français, outil du ministère, pour aller à la rencontre des territoires et donner plus d’autonomie aux fédérations.
Après un week-end bien chargé, elle s’en est retournée loin de la neige…