Une marche rose pluvieuse et heureuse

112
Les organisateurs voient la vie en rose...

Malgré des conditions climatiques défavorables, la marche rose a connu une réussite « inespérée » selon Ghislaine Benoit, adjointe au maire en charge des affaires sociales. Bravant la pluie, plus de 500 personnes ont dit « non » au cancer du sein et ont soutenu les malades en parcourant trois parcours de randonnée. Cette journée de solidarité a également mis l’accent sur la prévention : « La ligue contre le cancer dispose désormais d’un buste en silicone permettant aux femmes d’apprendre l’auto-palpation », pour détecter elles-mêmes d’éventuelles grosseurs sur leur poitrine a souligné Ghislaine Benoit. De nombreux stands ont également proposé aux malades des solutions pour vivre avec ce fléau qui touche 55.000 femmes en France chaque année : le salon HomeDam et ses prothèses capillaires (remboursées par la Sécurité sociale), Nathalie Simonin Mura (orthopédiste à Lons) et ses soutien-gorge adaptés, l’ADECA, etc. Grâce aux recettes de la marche rose, OncoDoubs finance également une esthéticienne, Aurélie Fleury, qui accompagne les patientes à l’hôpital de Lons. Les élèves aides-soignantes de l’IFAS Champagnole (qui ont tenu la buvette), le club Rotary, la Croix rouge, la caisse d’assurance maladie, le club de rando : tout le monde s’est mobilisé pour donner de l’espoir. Y compris les généreux commerçants, artisans, et industriels champagnolais, qui abondent aux bénéfices « à hauteur d’au moins 40 à 50% ». « Tous les bénéfices de cette journée sont reversés à OncoDoubs et à la ligue contre le cancer » a conclu l’adjointe au maire.