Une exposition courte mais instructive

Parmi les nombreuses activités proposées à Dole cet été, l'exposition Dole dans l'Europe de la Renaissance, le siècle des Granvelle, a permis à tout un chacun de (re)visiter l'ancienne capitale du comté de Bourgogne. Petite visite de rattrapage...

48
Du 10 juillet au 1er septembre, un voyage temporel dans les méandres du XVIe siècle était offert à la population.

Lire le patrimoine dolois

Du 10 juillet au 1er septembre, un voyage temporel dans les méandres du XVIe siècle était offert à la population. Margot, une étudiante chargée de surveiller l’exposition nous confiait toutefois la variabilité de l’affluence ; certains jours, la salle réservée pour l’occasion dans l’Hôtel-Dieu de Dole ayant été prise d’assaut par cinquante personnes là où d’autres, seulement une petite vingtaine d’individus passait le palier de la porte.

Néanmoins, les personnes ayant fait le déplacement ont pu constater que les panneaux explicatifs couplés aux prêts notamment du musée de Dole ont permis d’explorer la ville. Bien que la présentation était relativement courte, la quantité d’informations historiques ne laissait pas indifférent, d’autant qu’un circuit culturel dans Dole était suggéré aux visiteurs. De quoi s’imprégner du patrimoine dolois…

L’oublié des Granvelle, Frédéric Perrenot de Granvelle

Né à Barcelone le 3 avril 1536, Frédéric Perrenot est le dernier fils de Nicolas Perrenot de Granvelle et de sa femme, Nicole Bonvalot. En décembre 1592, après avoir été banni de ses chers Pays-Bas, Frédéric Perrenot de Granvelle arrive à Dole. Celui qui était devenu, en 1571, gouverneur d’Anvers, se retrouve alors dans la capitale du comté de Bourgogne, malgré lui…

Un panneau explicatif contait ensuite la volonté profonde de celui-ci pour quitter Dole : “désireux de retourner en Flandre, Frédéric essaie d’entretenir une relation avec les Archiducs Albert et Isabelle en préparant une fête et en réalisant des travaux à l’hôtel de Champagney. […] L’Archiduc et l’Archiduchesse ne viennent pas, Frédéric reste donc banni”. Loin de sa terre de cœur, il décède à Dole en 1603.

À la découverte de puissantes familles

De Nicolas Perrenot de Granvelle, conseiller de l’empereur Charles Quint à ses fils, Antoine et Frédéric Perrenot de Granvelle, cette présentation pédagogique permettait véritablement de comprendre le rôle joué par cette puissante famille durant le XVIe siècle.

Également présentée lors de cette exposition, la famille Carondelet était mise à l’honneur. Né à Dole en 1469, Jean Carondelet a été nommé conseiller du duc Philippe le Beau en 1497. De 1517 à 1519, celui-ci a notamment accompagné Charles Quint en Espagne, ce qui prouve aisément sa puissance. Après avoir été élevé au rang de chancelier de Flandre en 1520, Jean Carondelet meurt à Malines en 1545.

Son frère, Ferry Carondelet, né en 1473 à Malines, se rend à Dole pour étudier le droit. Comme l’indique un panneau, Ferry Carondelet côtoyait de puissants notables : “Proche conseiller de Marguerite d’Autriche, il se rend à Rome comme procureur de l’empereur Maximilien Ier puis de Charles Quint auprès du pape Jules II”.

Permettant de comprendre la position géographique du comté de Bourgogne, cette exposition a permis d’offrir des clés de décryptage – par le biais de panneaux et de sources – du patrimoine dolois.