Un nouveau président des Médaillés militaires d’Auxonne

La 457ème section des Médaillés militaires d'Auxonne s'est réunie en assemblée générale samedi 16 mars aux halles sous la présidence de Omer Clauw.

180
Omer Clauw (2e à droite) présidait sa dernière assemblée générale.

Raoul Langlois maire d’Auxonne, Roger Sutter président de l’Union départementale des Médaillés militaires de Côte d’Or, Marcel Chery président de la section cantonale UNC d’Auxonne et Fabrice Vauchey président de la section cantonale du Souvenir Français assistaient à cette assemblée qui a débuté par un instant de recueillement en souvenir de Robert Berthaut, ancien trésorier de la section et Président de l’Association Rhin et Danube.

Omer Clauw a présenté la section qui compte 47 adhérents et 10 Dames d’Entraide. Il a ensuite décrit les activités 2018 de la Société Nationale d’Entraide de la Médaille Militaire (SNEMM) où on compte 28 792 Médaillés militaires membres actifs, 4 300 Médaillés militaires et 9 913 Dames d’Entraide :
« On notera une baisse inquiétante des adhésions et un manque d’intérêt des nouveaux Médaillés pour rejoindre les associations », soulignait le président.

Entraide et soutien

Au titre de l’entraide, la SNEMM a versé 14 698 € en soutien aux blessés des armées et 46 400 € au bénéfice de 40 pupilles. Elle a reçu 28 255 € de dons, répartis entre l’entraide, le soutien aux blessés et la maison de repos de Hyères.

Lettre au président de la République

Concernant l’actualité récente, Maryvonne Sayos, présidente de la SNEMM a adressé un courrier au Président de la République exprimant son indignation devant le saccage de l’Arc de Triomphe. Le chef de l’État lu a répondu, en la remerciant chaleureusement, il a rappelé « qu’aucune colère ne justifie qu’on s’attaque à un policier, un gendarme, un pompier, un commerce et que l’Arc de Triomphe, symbole de la République soit ainsi souillé ».

Un nouveau président

La parole était ensuite donnée au secrétaire de la section pour présenter le bilan des activités, essentiellement la présence de la section, avec son drapeau aux cérémonies et commémorations patriotiques. Le Président reprenait ensuite la parole et comme il l’avait laissé entendre, annonçait qu’il ne souhaitait pas continuer dans sa fonction après vingt ans de présidence : « Nous avons la chance d’avoir un candidat pour me remplacer, il s’agit de Didier Clauzel », indiquait Omer Clauw.
Aussi, Didier Clauzel, seul volontaire pour lui succéder, se présentait à l’assemblée en décrivant le déroulement de ses 43 années passées dans l’Armée de l’Air et sa motivation pour le maintien d’une section de Médaillés militaires dans la garnison d’Auxonne. Il a été élu à l’unanimité.

Didier Clauzel (à gauche) succède à Omer Clauw.

La séance a été clôturée par un discours du Maire d’Auxonne qui a féliciter le nouveau Président et remercier la 457ème section pour sa présence aux cérémonies et commémorations patriotiques et s’adressant à Omer Clauw : « Il est important pour une ville de garnison que votre association puisse perdurée, je vous remercie pour ces vingt années de présidence ». L’ensemble des participants se retrouvait ensuite au monument aux Morts pour un dépôt de gerbe suivi d’un repas de cohésion au restaurant « La Terrasse » à Auxonne.

Composition du comité de la 457ème section des Médaillés militaires d’Auxonne
Président : Didier Clauzel ; Secrétaire : Alain Chabaud ; Trésorier : Daniel Graf. Membres : François Salignon, Daniel Nectoux, Jacques Breval, Ferdinand Avogadro et Omer Clauw.

Repère
La médaille militaire est incontestablement la plus belle décoration française. Non hiérarchisée, ne comportant ni grade, ni degré, elle est attribuée aux militaires non officiers de toutes armes. Elle fut instituée en 1852 par le prince Louis Napoléon Bonaparte, futur Napoléon III, en écho à la création par Napoléon Ier, 50 ans auparavant, de la Légion d’honneur, concédée, elle, aux seuls officiers. Depuis lors, elle pend sur la poitrine d’hommes, de femmes et d’enfants, comme autant d’exploits insoupçonnables que la nature humaine révèle dans des circonstances exceptionnelles. Elle décore drapeaux et emblèmes et honore parfois l’insolite.

La médaille militaire.

La SNEMM (Société Nationale d’Entraide de la Médaille militaire)
Apolitique et non-confessionnelle, la SNEMM dispose d’un réseau de 850 sections réparties en France, dans les DOM-TOM et à l’étranger, qui contribuent à son action sociale et s’attachent avec elle au rayonnement de la médaille militaire, ainsi qu’au culte de la mémoire.