Un festival photo pour sublimer la nature

443
Des heures d'affût sont nécessaires pour immortaliser (sans la déranger) la faune sauvage. Crédit photo : Antoine Charlier.

48 h pour immortaliser la nature du Jura dans toute sa splendeur : c’est le défi qui a été lancé à 16 photographes venus de toute la France les 18 et 19 mai à l’invitation de l’association “Nature photos Jura”. Son président, Antoine Charlier, explique : “Avec la ville de Champagnole, nous avions envie de créer un festival photo avec un concept différent”. L’idée est aussi de “sensibiliser le public à la beauté de notre environnement, une beauté dont on ne se rend plus forcément compte”. D’où la pertinence de ces regards extérieurs, qui ont capturés (sous la pluie…) entre autres cingle plongeur, écureuil, chevreuil, chamois et autres blaireaux. Pas moins de 500 photos (avec tirages professionnels) seront donc à admirer, émanant de 30 photographes amateurs et professionnels, dont certains primés à l’international. La quantité et la qualité se conjugueront donc à l’occasion de cette première qui pourrait prendre place dans le calendrier artistique annuel. Les échanges avec le public seront privilégiés, l’objectif étant aussi de partager et d’expliquer une passion, voire un art à part entière.

1er festival “48h chrono pour une photo”, samedi 6 et dimanche 7 juillet, à la salle Jean Galfione, à Champagnole.
Contact : www.48hchronopourunephoto.sitew.com