Un champion jurassien de canicross trop méconnu

Il a décroché jusqu’à une troisième place au championnat du monde en Allemagne en 2001. Christophe Journet veut toujours grimper plus de marches. Mais pour l’instant, il observe son nouveau compagnon de concours.

233
Jean-Philippe Guichon, patron de Zoo Boutic à Montmorot, est un soutien.

Christophe Journet est pompier volontaire au centre d’incendie et de secours de Clairvaux-les-Lacs. Il travaille en milieu hospitalier à Morez. Le reste de son temps, il le consacre au sport.

La course à pied, une autre passion

« Depuis 27 ans, je fais de la course à pied, explique-t-il. J’étais dans les commandos, à l’armée, en Allemagne ; c’est ce qui m’a mis un pied à l’étrier. » Après avoir gagné le cross réglementaire, il s’est entraîné dans le Haut-Doubs avec des champions.
Christophe Journet a participé aux marathons de Pékin, New York, des Sables, Paris… Et, imprévu, il est devenu champion en canicross. « Un jour, une dame m’a dit, vous avez un beau chien, venez faire une course à côté de Lyon. » Le Jurassien s’est laissé tenter. Il a remporté… la coupe de France !

Avec Flash et Nordic

Christophe Journet est dans les meilleurs Français. Son chien, âgé de 10 ans, Flash, est à la retraite. Son nouveau chien, qu’il est en train de former, capable de courir à 60 km/h, est un Galster. Il s’appelle Nordic. « Il allie vitesse et puissance, a constaté le passionné. On verra au championnat de France en mars à Poitiers. »
Christophe Journet a également envie d’être au championnat du monde en Bretagne, même si pour l’heure il est, par nécessité, plus dans l’observation que la performance. Le Jurassien regrette que le canicross, même s’il s’agit d’un sport qui se développe, n’intéresse pas davantage les collectivités et les sponsors.

Si vous souhaitez l’aider…
Contact au 06 86 89 40 56.