Un bus au départ de Dole pour « Les aventures d’Hektor »

Deux circassiens, rompus à l’acrobatie, au mime et à la danse, interprèteront Hektor et son double inversé, le mardi 24 mars, à L’Oppidum de Champagnole.

149
Crédit photo : Isabelle Jouvante.

Vagabond, fugitif, réfugié (ou tout cela à la fois), Hektor cherche désespérément sa place dans un monde qui ne veut pas de lui. Traqué par d’opiniâtres forces de l’ordre, ce héros malmené court, tombe, se relève, se cogne contre les obstacles que la vie sème sur sa route, se bat contre les interdictions qui surgissent à tout bout de champ dans son quotidien : Hektor, c’est un pauvre hère qui n’arrête pas de bouger dans l’espoir de trouver ses marques…

Une évocation de Charlot

Si cet exclu vous évoque le personnage de Charlot, c’est tout à fait normal : d’abord, parce que les auteurs de ces « Aventures » sont des fans absolus du slapstick et du cinéma muet ; ensuite, parce qu’il est difficile, quand on monte aujourd’hui un spectacle burlesque sur le thème de l’itinérance, de faire fi de Chaplin, tant les débuts du siècle dernier et du nôtre présentent de similitudes en terme de migration, d’exploitation de la misère ou de rejet de l’étranger.

C’est donc sous l’ombre tutélaire de la silhouette à canne que les deux circassiens, rompus à l’acrobatie, au mime et à la danse, qui interprètent Hektor et son double inversé (la figure de l’autorité), enchaîneront folles poursuites et violentes culbutes à un rythme effréné autour d’une barrière de péage symbolisant, à elle seule, toutes les frontières du monde. Un comique corporel et visuel qui n’oublie pas de raconter les tragédies de l’époque : pas de doute, l’esprit du génie de Vevey est bien là…

Le mardi 24 mars, à 20 h 30, à L’Oppidum de Champagnole. Tarif plein : 17 euros. Durée estimée : 1 h 15. Dès 7 ans. Plus d’informations au 03 84 86 03 03. Bus au départ de Dole, cours Clémenceau, côté théâtre, une heure trente avant la représentation.